Aujourd'hui dans Libération un très intéressant article sur une campagne du conseil des femmes danoises dont le but est de dissuader les femmes de recourir à la chirurgie esthétique pour remodeler leurs seins.

Pour cela  sont présentées des torses de femmes de tous ages et de toutes corpulences, loin des bimbos qu'on a désormais l'habitude de voir.

Pour illustrer l'article sur la version papier (que j'ai spécialement acheté) une photo de 8x5cm

Mais il y a aussi une autre photo, au format 18x24, sans commune mesure donc.

Il me semble que la 1ere image se suffisait à elle-même. Elle est le sujet de l'article et présente en soi suffisamment d'intérêt.

Mais c'est comme si Libé avait éprouvé le besoin d'en rajouter et qu'un article sur les seins ne pouvait pas être complet sans montrer ceux d'une jolie jeune femme.

L'article est ICI

Il y a aussi dans l'exemplaire papier l'interview d'un historien Arnaud Bauberot (un homme) qui a travaillé sur la nudité et le naturel.

J'en ai retenu ceci que je vous livre tel quel :  

"A la fin du 19eme siècle le corset s'est démocratisé, dessinant une silhouette qui mettait en valeur les seins et les hanches : cette dimension érotique soulignait dans le même temps les formes de la maternité. Dans les années 20, avec les garçonnes qui se bandent les seins pour les aplatir, c'est tout l'inverse : liberté, mouvement, dynamisme. Aujourd'hui, c'est la mode des fortes poitrines, mais sans hanches : c'est à dire une dimension déconnectée de la maternité."

et aussi 

"Le gout dominant a toujours existé. Notre époque offre des marges de manœuvres, de choix et de distances par rapport aux normes sociales qui sont assez inédites dans l'histoire. Les Papous n'ont pas le choix : ils doivent se percer la cloison nasale et ils n'en ressentent même pas la pression. En Occident, si nous ressentons les gouts dominants comme une pression, c'est paradoxalement parceque notre société nous donne la liberté de les refuser et de faire d'autres choix."