Si les femmes n'étaient pas considérées comme des citoyennes de seconde zone, l'affaire Orelsan n'aurait même pas eu lieu

2 positions sur cette affaire.

Celle de Corinne Lepage qui a déclaré soutenir "la position courageuse de Ségolène Royal de s'‘opposer à la programmation de Orelsan aux Francofolies de La Rochelle" mardi dans un communiqué. "Si la liberté d'expression est une nécessité absolue, la valorisation de propos injurieux et haineux ou encore faisant l'apologie de violences sexistes et sexuelles n'en n'est pas une".

Celle de l'association des élu-es contre les violences faites aux femmes..

extraits :

L’association « Elu/es Contre les Violences faites aux Femmes » qui rassemble des élu/es de tous les partis politiques républicains, de gauche comme de droite, donne l’alerte depuis mars 2009 au sujet de la dangerosité des chansons violentes d’OrelSan. Nous soutenons donc Ségolène Royal dont nous estimons la position courageuse et politiquement honnête.

Courageuse, car le combat contre le sexisme paie peu en termes de reconnaissance médiatique, politique ou sociale.

Honnête, car elle est en cohérence avec la position de Ségolène Royal qui est engagée depuis une quinzaine d’années contre les violences faites aux femmes.

En France, les violences contre les femmes sont tolérées avec trop de complaisance

Dans d’autres villes, des concerts ont été annulés sans que personne s’en émeuve. Ainsi, le 16 avril 2009, le Préfet de l’Indre a pris un arrêté pour interdire le concert de « quatre groupes de musique de la mouvance rock anti-communiste » qui devaient se produire deux jours plus tard, au motif que leur répertoire musical comportait « des paroles et titres de chansons qui constituent des incitations à la haine raciale, l’apologie de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. »

Personne n’a crié à la censure. Deux poids, deux mesures : pourquoi n’agite-t-on l’épouvantail de la censure que lorsqu’il s’agit de sexisme ?

Dans la loi, l’égalité des hommes et des femmes est presque parfaite. Reste que les propos racistes disposent d’un délai de prescription de 12 mois, alors que ce délai n’est que de 3 mois dans le cas du sexisme. Mais, dans les mentalités, le sexisme est loin d’être considéré comme un mal aussi grave que le racisme ou l’antisémitisme. D’où les décisions des responsables de festivals qui programment des chanteurs comme OrelSan. Face à cela, quelques élu/es, conscient/es et engagé/es, se sentent dans l’obligation de réagir. On les qualifie alors de censeurs.

Pourtant, si les femmes n’étaient pas considérées comme des citoyennes de seconde zone, l’« affaire Orelsan » n’aurait même pas eu lieu : car de tels chanteurs ne seraient pas programmés, tout comme ne le sont pas des chanteurs ou des artistes aux messages racistes ou antisémites.

Commentaires

1. Le 16/07/2009, 22:45 par Antisthène

Deux poids, deux mesures, je suis d'accord.

Voici le premier couplet d'une chanson d'Anais, symétrique de "Sale pute" :

Oh l’enfoiré m’annoncer ça comme ça de but en blanc
J’ sais même pas qui c’est
cette foutue Christina cette pute en blanc...
Une infirmière nan mais j’ te jure
Bah faut qu’on t’opère ça c’est sûr
Je verrais bien une ablation
Sans tes couilles tu sera p’tête moins con...

Elle date de 2005, elle a été diffusée massivement sur les ondes, le CD vendu à des milliers d'exemplaires. Qu'ont fait en 4 ans les pseudo- antisexistes et pseudo-antiviolents qui aujourd'hui hurlent contre Oreslan ? Ont-ils exigé des déprogrammations, des retraits des médiathèques, voire même simplement des excuses ? Non, rien.

La violence contre les femmes, pour eux, c'est un scandale (ils ont raison). La même violence contre les hommes, par contre, c'est normal, pourquoi s'en formaliser ?

2. Le 16/07/2009, 22:48 par Antisthène

J'ai oublié le titre : "Christina"

3. Le 17/07/2009, 02:15 par castor

"Christina" et "Sale pute" symétriques? Autant dire que le Mont Blanc et le Mont Gerbier de Joncs se valent, alors. Le premier couplet de Christina, le seul qui attaque le mec, est plus gentil que le premier de SP qui est de loin le plus calme de la chanson.

Resh, pour démarrer la discussion sur de bonnes bases, je propose que l'on de se débarrasse des attaques "ad hominem", des procès d'intentions, du manichéisme et qu'on reste sur les arguments et les faits.

4. Le 17/07/2009, 02:27 par Victoire

Mais enfin on vient chanter la violence contre les femmes , et on s'étonne que les féministes hurlent ! non mais , c'est tous les 3 jours qu'une femme meurt , en France , de violences conjugales , c'est énorme , c'est scandaleux , et c'est en 2009 ! Non les féministes n'ont pas un train de retard , elles se battent pour que les femmes soient respectées , et non plus , insultées , méprisées , tuées . Et Fredo qui en rajoute en parlant de Rimbaud qui aurait écrit bien pire , bon , mais qui lisait Rimbaud ? passait il en concert , passait il en boucle sur Internet ?

5. Le 17/07/2009, 03:55 par Resh

Oui, et un homme meurt aussi tout les 13 jours sous les coups de sa femme.
C'est la faute à la misandrie ?
C'est la faute à Anaïs ?

Et bien souvent la violence féminine est plus psychologique que physique.
Est-ce pour cela que 20 hommes se suicident par jour ? Dont un grand nombre pour des raisons sentimentales ! 3 fois plus que de femmes !

Je pourrais continuer ce parallèle, pour en arriver à la conclusion que les mœurs de LA femme sont responsables des meurtres et suicides de L' homme.
Mais ce serait aussi stupide que de dire que ce sont les mœurs de L'homme qui sont responsable des meurtres de LA femme.
Comme vous le faites...

Le machisme ou la misandrie n'ont rien à voir avec ca, ne faites pas l'amalgame entre crimes d'honneur et crimes passionnels.

Vous raisonnez trop avec des cases et des étiquettes.
Vous êtes trop dans une logique de confrontation entre les sexes.
Vous vous pensez peut-être comme ca, nous non, c'est surement une des raisons de l'incompréhension entre les générations.

6. Le 17/07/2009, 07:52 par Warning

**Troll masculiniste detected.**

7. Le 17/07/2009, 08:06 par Max

La très grande majorité d'hommes qui meurt dans le cadre des violences conjugales ne le doit qu'à lui :

- sa compagne réagit en autoèdéfense après de nombreuses violences
- Monsieur, après avoir tué sa compagne et éventuellement tous leurs enfants, se suicide.

Max

8. Le 17/07/2009, 08:53 par Gabrielle

@Resh: de quelle génération es-tu exactement?

9. Le 17/07/2009, 09:12 par juan

Olympe, je suis de tout coeur avec toi.

10. Le 17/07/2009, 10:29 par Antisthène

Confirmation de mon propos dans plusieurs interventions :

- Victoire connaît des chiffres sur la violence conjugale, mais seulement ceux des victimes féminines. Les autres n'existent pas, c'est bien connu (c'était également la position d'Olympe dans une précédente discussion).

- l'"ablation des couilles" évoquée par Anais ne dérange nullement Castor, elle se contente de comparer et de décréter que c'est "plus gentil" que le propos d'Oreslan ! Ben voyons !

- pour Max, le meurtre du conjoint masculin est légitime puisque "sa compagne réagit en autoèdéfense après de nombreuses violences" (comment tu le sais, tu étais là ?). On appelle cela une apologie du crime.

C'est clair : il s'agit bien de nier, ou, quand ça devient impossible, de légitimer et d'encourager les violences contre les hommes.

Concernant Resh, merci de remettre les pendules à l'heure. Mais quand tu dis qu'il n'y a pas de responsabilité de la misandrie, pas d'accord : d'où sortent ces points de vue sanguinaires sinon de l'idéologie misandre qui imprègne notre société ?

11. Le 17/07/2009, 11:35 par rigel

Eh ben, on n'est pas sorti de l'auberge.

J'ai une solution à vous proposer, pour mettre tout le monde d'accord. parce que nier les violences faites aux femmes dans le contexte conjugal est une insanité, mais nier l'inverse, ou le justifier est tout aussi hallucinant de mauvaise foi.
alors un tout petit conseil. Les femmes, puisqu'elles ont le droit de travailler maintenant (oui, maintenant, parce que ce droit là, il a à peine 50 ans), elles ne sont pas obligées de vivre avec un homme qui les bat, et les hommes battus qui eux aussi ont la possibilité de se séparer de leur femmes, n'ont quu'à le faire tout simplement.
Si les gens ne sont pas capables de vivre ensemble sans se taper dessus, alors qu'ils vivent seuls.

Maintenant, pour revenir à la "chanson" (je devrais dire le tube, vu la couverture médiatique dont bénéficie cette "oeuvre") d'Orelsan.
2 remarques me viennent à l'esprit :
1) cette chanson incite-t-elle à la violence conjugale, ou existe-t-elle comme conséquence de la violence conjugale (et de la violence ambiante en général). On en revient à la polémique qui a lieu régulièrement au sujet de la violence à la télé ou au cinéma. Personnellement, j'ai tendance à penser que les films, télés, chansons sont plutôt des reflets de la violence ambiante. Je pense donc à propos de cette chanson qu'elle n'est pas vraiment un appel à la violence, mais plutôt qu'elle reflète une violence latente, malheureusement de plus en plus souvent considérée comme "normale", inévitable. En ce sens, j'ai l'impression que la civilisation régresse à grands pas, mais c'est un point de vue très personnel, et hautement discutable.
2) Je pourrai comparer cette chanson au sketche de dieudonné chez Fogiel, qui est à l'origine de la polémique que l'on connait sur ce comique. Ce sketche m'a fortement choqué, à l'époque, non parce qu'il était antisémite, (il l'était en fait beaucoup moins dur que bien des propos qu'a pu tenir un Desproges à l'époque), mais parce qu'il n'était absolument pas drôle. Pour cette chanson, c'est la même chose. Les paroles sont violents, oui, mais ça, à la limite, je m'en fous. Par contre, ce dont je ne me fous pas, c'est que cette chanson est à chier, dans son ensemble. Le texte est d'une pauvreté hallucinante, que ce soit au niveau du vocabulaire que de la construction, la mélodie est inexistante, et l'interprétation me fait penser à moi quand je chante de l'opéra sous ma douche, c'est dire le talent impressionnant dont Orelsan fait preuve. Ca, plus que tout le reste, est impardonnable pour un "chanteur". En clair, la place de chette merde est à la poubelle, un point c'est tout, et peu importe qour quelle raison elle y va, du moment qu'elle y va, et qu'on arrête d'en parler comme si c'était la chose la plus importante de l'année.

12. Le 17/07/2009, 11:45 par castor

Antisthène, Resh: J'avais proposé d'éviter les procès d'intentions, pas de ne plus faire que cela.
Antisthène: D'où tu sors que cela ne me dérange pas, d'entendre parler de mutilations sexuelles?
Tu dis: "la même violence contre les hommes", je réponds: Ce n'est pas la même violence.
Et pour démontrer cela j'ai bien besoin de comparer.

13. Le 17/07/2009, 11:48 par Resh

Je suis juste de la génération d'Orelsan, au sens ou je suis un jeune d'une ville plutôt tranquille, qui a fait des études, qui a un certaine éducation, qui revendique sa sous-culture, mais qui a du mal à passer à la vie d'adulte.
J'ai pu voir le public de ses concerts, énormément de filles, énormément de gens habillé dans un style plus rock ou electro, en somme, un public dans la moyenne de ce qu'on peux retrouver en centre-ville un jeudi ou samedi soir, voilà ce qui pour moi est "ma génération".

Et je ne suis pas plus masculiniste que féministe, fallait me lire jusqu'au bout.
On est dans le cas précis d'une rupture ou d'une trahison sentimentale. Et dans ce cas, crimes d'honneur excepté, personne ne tue son conjoint ou sa conjointe pour défendre une cause, pour aller au paradis, ou parce que le cinéma et la musique lui ont enseigné qu'en fait le meurtre c'était la meilleure chose à faire et que ça allais améliorer sa vie...

Le problème c'est la haine ressentie qui est égale au sentiment de trahison, l'impulsivité, et la perte de contrôle de soi-même.
Et ca c'est pas en répétant en boucle que "tuer c'est mal" que ca peut s'arranger...
Et puis nous faut pas oublier qu'on est jeunes et cons hein, du coup on se laisse encore souvent avoir à s'investir sentimentalement, et à croire en l'amour fou fidèle et éternel.
La déception et ses dérives sont en conséquence. Il est peut-être là le vrai piège culturel.

Sinon je partage le pont de vue de Rigel, à la différence près que je discerne un humour très très noir et cynique dans Sale pute, et que j'interprète la médiocrité du refrain comme une parodie de RnB, et la médiocrité de la musique andalouse, comme une parodie de chanson romantique, la médiocrité des textes elle, renforce le côté "réel", on dirais un truc écrit nerveusement en 10 minutes avec 3g dans le sang, l'impact est du coup paradoxalement renforcé, mais là est tout le problème, visiblement ca fait TROP réel pour beaucoup...

14. Le 17/07/2009, 12:48 par Gabrielle

resh: voilà où je voulais en venir je suis tout à fait de la même génération que toi et du même "courant" (études, passage difficiel à l'âge adulte etc...)
seulement voilà, ta position vis-à-vis des femmes et du féminisme n'est pas du tout la mienne.
c'est donc facile de se retrancher derrière sa "génération" pour défendre des idées. je ne me retranche pas non plus derrière cette même génération pour mes opinions.

15. Le 17/07/2009, 12:50 par RiGeL

C'est pas que ca fait trop réel, c'est juste que ça fait baclé et sans talent. Je connais pas le reste de son répertoire, j'ai écouté la chanson pour la première fois avant hier, après avoir lu les paroles.
Les paroles, je les avaient déjà trouvées très nulles et mal écrites, mais quand j'ai entendu la "musique" et l'interprétation, je me suis aperçu que tout était du même acabit. Si le reste de son répertoire est au niveau de cette chanson, alors il a vraiment bien fait d'écrire cette chanson, parce que sans cela, jamais personne n'aurait entendu parler de lui.

Quant à l'argument consistant à dire que ça a été écrit sous le coup de la colère, etc, etc, etc, ok. C'est probablement ce qui s'est passé. Cela dit, quand il m'arrive d'être en colère, voire très en colère, et de devoir dire des horreurs (ou les écrire), alors je m'enferme dans la cave et je crache ma haine jusqu'à ce que je sois calmé, ou j'écris une lettre d'insultes avec les pires horreurs, avant de la bruler, mais je balance pas ça sur internet.
Qu'il ait écrit le texte sous le coup de la colère, et qu'il reflète son désarroi au moment ou il l'a écrit, c'est donc tout à fait possible, et c'est plutôt sain. Au moins, ce qu'il a écrit, il ne l'a pas fait, c'est toujours ça. Ca lui a probablement permis de se calmer un peu.
Par contre, là ou ça devient parfaitement pervers de sa part, c'est quand il balance le tout sur Internet. A ce moment là, il n'évacue plus sa colère, il se venge, tout simplement et érige "ses fantasmes" en exemple. Outre le fait que ça n'a probablement pas fait très plaisir à son ex, ça a également forcément eu un impact beaucoup plus large que celui de son ex-couple.
Alors deux possibilités :
- soit il est à la frontière de la débilité profonde, et il ne s'est pas rendu compte de la portée de son acte, auquel cas, je le plains sincèrement d'être aussi limité, et je comprend que son ex soit allé voir ailleurs,
- soit il n'est pas idiot, et il savait parfaitement ce qu'il faisait, auquel cas il prône effectivement la violence comme réponse à un problème conjugal, et alors, son ex a bien fait de se barrer, parce que c'est un vraiment un sale con.

Dans tous les cas, la morale de l'histoire, c'est : "qu'est ce qu'elle a bien fait de le larguer !"

16. Le 17/07/2009, 12:56 par rigel

ahhh, wildo, ca faisait longtemps. je te répondrais bien sur le fond, mais là, je commence à être fatigué de discuter avec un mur.
Finalement, je t'aime bien quand même, ton existence prouve qu'une femme peut aussi être aussi bornée qu'un homme. Ca me rassure quelque part.

17. Le 17/07/2009, 12:58 par Antisthène

@ Wildo

C'est toi qui refuse de "discuter sur le fond du problème et encore moins sur les faits".

La chanson d'Anais est un fait incontestable. Elle concerne le fond du problème dont nous parlons, à sa voir la violence d'un sexe sur l'autre.

Je n'ai pas lu ta position sur cette chanson. Tu n'en as pas ? Comment se fait-il que tu condamnes une chanson violente anti-femmes, et que tu ne dises rien d'une chanson violente anti-hommes ?

18. Le 17/07/2009, 13:14 par Resh

@wildo > Tu nous reproches d'être incapable de discuter du fond et des faits des violences conjugales, alors que c'est justement ce qu'on commence à faire, et que d'emblée tu nous sautes à la gorge...
Visiblement c'est toi qui refuse d'en parler. Tu es convaincue que la culture ambiante pousse directement les hommes à frapper leurs femmes. Nous non.
J'ai un autre point de vue, tu le refuses en bloc, soit, mais ce n'est pas parce que je ne partage pas ton explication des faits que je les tolère pour autant, que j'ai un problème pour vivre avec les femmes, ou ce genre de clichés naïfs (Je suis d'ailleurs surpris que tu ne m'ai pas encore qualifié d'homosexuel refoulé.)
Ton point de vue est aussi simpliste que fermé, et que tu t'empresses de qualifier tout ceux en désaccord avec toi de misogynes, sexistes, inhumains, cons et de mauvaise foi, ca ne fait que mettre en exergue ton extrémisme et ton refus du débat.

19. Le 17/07/2009, 13:15 par Max

Pour répondre à Antisthène

Non, je n'y suis pas. Mais ce sont les données officielles, après enquêtes de police et tout le bazar : quand les femmes tuent leur conjoint ou ex, dans la grande majorité des cas c'est en situation d'auto-défense.

Ça ne veut pas dire que les femmes ne sont pas violentes, mais quand elles le sont c'est plutôt aux enfants qu'elles s'en prennent. Ce qui est condamnable bien évidemment.

20. Le 17/07/2009, 13:59 par rigel

et si tu veux convaincre les non convaincus (ce qui est le but non ?) ben faut débattre.

ou alors on reste sur notre pré carré de fémininistes, entre nous. super."

Essaie d'apprendre à lire une fois pour toutes. Valérie t'explique que si tu veux convaincre le plus de monde possible, il faut discuter avec, et pas asséner des jugements "moraux" à l'emporte pièce. Tu crois vraiment que c'est en insultant tous ceux dont l'opinion diffère un tant soit peu de la tienne que tu pourras faire avancer des idées ?

"Aucun interêt de mon point de vue."

Parfait, alors cesse de jeter de l'huile sur le feu, et tout le monde pourra peut-être reprendre la discussion intéressante que tu t'efforces de pourrir.

21. Le 17/07/2009, 14:18 par Resh

Sinon cette histoire de buzz c'est n'importe quoi.

L'album est sorti avant la polémique, il n a pas eu besoin de ca, Libé, L'express, les Inrocks l'ont encensé, il commençais à bien se vendre.
Là est donc arrivé la polémique. Et Orelsan ne vends pas plus d'albums, par contre il fait bien moins de concerts.
Or un artiste de cette envergure, a forciori aujourd'hui, ne vis pas de ses ventes de disques mais de ses concerts. Ce buzz est donc nuisible pour lui, par ailleurs, on sait bien qui l'a lancé, et ce n'est pas lui, ce n'est pas la presse, c'est une de vos collègue bloggeuse.

Sale pute pris indépendamment, et encore plus sans le clip, est difficile, voire impossible à comprendre pour quelqu'un qui ne se sent pas proche d'Orelsan. Donc forcement c'est mal pris.
Mais à l'époque où il l'a balancé sur son myspace, c'était accompagné d'autres morceaux, qui permettait de le resituer dans un certain esprit.
Déjà Orelsan se place comme un adorateur du mauvais gout white trash, avec un certain côté punk, et énormément d'autodérision. Il fait systématiquement très fort dans la vulgarité, par humour ou par provocation, ce qui est une certaine forme de dénonciation cynique de nos travers et de nos côtés sombres.
Ensuite il est très capable d'avoir des textes blindés de figures de style, si Sale pute à l'air si spontané, ce n'est pas un hasard, parce qu'il n'est pas capable de faire mieux, c'est simplement pour mieux coller au personnage du clip/court-metrage.
Mais ca ne veux pas dire pour autant qu'il l a vraiment écrit juste après s'être fait jeter, à mon avis, il s'est déjà fait tromper, mais il attendu pour écrire un texte, seulement c'est pas vraiment son style de tomber dans la complaisance et le moralisme, il préfère montrer ca du côté le plus obscur possible, c'est son job d'artiste, et c'est bien.

Tout ca pour dire, (une énième fois) que ce texte ne peux être pris au sérieux que par ceux qui ne connaissent pas l'artiste.
Vous dites ne pas avoir écouter l'album, il serais peut être temps pour vous faire une idée plus juste, d'autant qu'il est trouvable en streaming :
http://www-v3.deezer.com/fr/#music/...
Rien que le titre du CD, "Perdu d'avance" montre qu'il ne fait que de l'autodérision...
Je vous invite surtout à écouter "Etoiles invisibles" et surtout "Peur de l'échec" respectivement intro et outro de l'album, qui sont des morceaux très premier degrés donnant une toute autre dimension au reste de l'album .

"- comme tant d'autres il véhicule l'idée que la femme adultère doit être punie, qu'une femme qui baise est une pute etc. Quand je dis tant d'autres, ca va de Berlusconi à des imams."
"T'es juste un démon déguisé en femme j 'veux te voir briser en larme. J'veux te voir rendre l'âme j'veux te voir retourner brûler dans les flammes" ou "t'es du même accabit qu'la pute qu'a ouvert la boite de pandore"
Il n'est pas croyant hein, si il sort ca c'est par référence à ce que tu dénonce justement, une certaine culture religieuse contre les femmes qui n'est jamais qu'un prétexte pour légitimer sa haine la plus inhumaine.
Il ne "véhicule" pas l'idée, il l'expose, on a un cerveau merci, quand on voit un clip aussi choc, on l'assimile pas comme des éponges, on réfléchi dessus par nous même.

Et ses autres morceaux ne stigmatisent pas les femmes adultères non plus, il explique bien avoir été amoureux de celle qui trompais son mec avec lui, et lui a fait un enfant dans le dos (thème tout de même déplaisant pour les féministes si l'en est...), et a tout un morceau nommé "pour le pire" qui n'est que de l'autodérision sur le comportement honteux des mecs avec leur copine.

Je pense aussi à la remarque du type des inrocks, qui note que ce clip de sale pute justement démonte tout les clips de RnB, alors que c'est contre EUX que vous devriez lutter, parce que le mec y est toujours présenté comme un salopard viril qui gagne à la fin. Là oui, il y a du sexisme, là oui il y a du machisme, mais vous vous en foutez !
Par contre pour une fois qu'on vous montre un loser qui se fait jeté par sa copine, vous vous indignez ! Paradoxal...
Si vous croyez que son public est du côté de son personnage, qu'il veux mettre en scène un héro, et revendiquer la légitimité du meurtre des femmes adultère...
Alors réveillez vous parce que c'est l'inverse. Et prenez conscience que vous êtes en train de m'insulter...

Enfin bref... encore et toujours, ne pas tout prendre trop hâtivement au premier degrés...

22. Le 17/07/2009, 14:48 par castor

@Valérie: Euh, tu as lu ma réponse? Je n'excuse pas ce que fait Anaïs, je démonte l'argument d'Antisthène. (qui n'a pas répondu sur le fond, d'ailleurs)

> peu importe le nb de chromosomes X de la chanteuse.
Je n'ai rien contre les personnes atteintes des syndrômes de Turner et triple X.
(C'est une blague, hein. Allez pas me faire des analyses à la mords-moi le chose sur cette dernière réplique)

23. Le 17/07/2009, 14:48 par Rigel

"Ce buzz est donc nuisible pour lui, par ailleurs, on sait bien qui l'a lancé, et ce n'est pas lui, ce n'est pas la presse, c'est une de vos collègue bloggeuse."

Hum, je vois assez mal une féministe entrer chez lui par effraction, pirater son ordi, et mettre ses fichiers perso sur internet... à part wildo, peut-être, et encore (désolé, là c'est moi qui fait de la provoc, mais j'ai pas pu m'empêcher, lol).

"Sale pute pris indépendamment, et encore plus sans le clip, est difficile, voire impossible à comprendre pour quelqu'un qui ne se sent pas proche d'Orelsan. Donc forcement c'est mal pris."

Ahh, c'est pour ça. Je dois pas me sentir assez proche de lui, alors.

"Tout ca pour dire, (une énième fois) que ce texte ne peux être pris au sérieux que par ceux qui ne connaissent pas l'artiste."

C'est bien le fond du problème... 99,9% des gens "normaux" ne connaissent pas "l'artiste".

"on l'assimile pas comme des éponges, on réfléchi dessus par nous même"

T'es vraiment sur de ça, pour tout le monde, ou bien tu parles juste pour toi ?

En bref, non, je ne suis pas en train de t'insulter, (mais je crois que cette remarque ne m'étais pas adressée), et il n'en reste pas moins que cette chanson aurait mieux fait, pour tout le monde, de ne pas exister. Si orelsan est, comme tu semble le penser, si fin et si intelligent que ça, alors il aurait du penser aux conséquences qu'aurait cette chanson, pour lui et pour les autres. Lorsqu'un artiste écrit une chanson "engagée" (c'est ainsi que tu sembles considérer "Sale Pute"), je crois qu'il a le devoir de bien réfléchir aux conséquences. Et à mon humble avis, ce n'est pas du tout ce qu'a fait Orelsan, bien au contraire.
Quant au fait d'être un adepte du "mauvais gout white trash" et de faire "systématiquement très fort dans la vulgarité", même "par humour ou par provocation", il est possible que certains apprécient, mais moi, c'est franchement pas ma tasse de thé. La vulgarité, par définition, c'est vulgaire, quelque soit la raison, et il y a moyen de faire à la fois plus efficace et plus "classe".

24. Le 17/07/2009, 14:58 par RiGeL

tiens, juste une petite anecdote, pour illustrer mon propos.

Ma mère, a.s. dans une assoc. refuge de femmes battues, reçoit un jour un mec qui vient "récupérer" sa femme, parle avec lui, histoire de lui faire comprendre qu'il ne peut pas la "récupérer" (le terme récupérer est celui qu'a employé l'homme en question), et que la battre n'est pas quelque chose qui se fait. Ce a quoi l'homme répond à ma mère, "bah, regardes, ton mari, il te bat aussi de temps en temps, c'est normal". Ma mère lui répond que non, et que la chose n'est même pas envisageable. Réponse du gars : "ah oui, mais toi, c'est pas pareil".

Maintenant question :
Ce type là écoute la chanson d'Orelsan. Il se dit :

1 : "ah, l'artiste fait du second degré, en fait, il dénonce un état de fait trop souvent ignoré dans la société actuelle. Quelle bonne idée !"

2 : "oh putain ! ca au moins c un vrai mec, il fait comme moi ! On va quand même pas se laisser emmerder par ces bonnes femmes !!!"

(rayez la mention inutile)

A ton avis, Orelsan, qui fait du second degré, et tout et tout, il a atteint son but ?

25. Le 17/07/2009, 15:08 par RiGeL

@wildo

C'est clair ?

Très, tu es persuadée de détenir LA vérité. Grand bien te fasse.
Si olympe pense effectivement que mes interventions sont stériles, elle peut à tout moment les enlever, de mon côté, je suis tout prêt à accepter qu'elle me dise que je suis hors sujet. Dans l'attente d'une telle réaction, je me permets juste de supposer que ce n'est pas le cas.
Par contre, je ne te reconnais pas le droit ni de m'empêcher de m'exprimer, ni de m'insulter gratuitement, simplement parce que tu n'as aucune légitimité pour le faire. Alors merci de bien vouloir cesser.
Je ne t'oblige pas à me lire, il te suffit de descendre plus bas avec ta souris quand tu vois mon pseudo, c'est aussi simple que ça.

26. Le 17/07/2009, 15:24 par Resh

Non mais j'insiste, y a pas eu de buzz quand Orelsan a mis son clip sur son myspace. C'était juste réservé à quelques adeptes de son taf, qui comprenait bien sous quel point de vue interpréter la chose.

C'est 3 ANS plus tard (!) que nos amies bloggeuses féministes ont lancés le buzz, alors que le clip appartenait au passé, vu qu'il était trop mauvais pour être sur l'album, et que Orelsan était passé à un truc moins ambigu donc plus grand public

C'est partie de Lara Joventre je crois, puis ici ou chez toi etc, et ca a explosé parce que même cette poignée de personne à pu foutre ce petit cirque à Bourges > médiatisation > polémique > tout ca tout ca.

Mais ces 99,9% de la population qui ne le comprennent pas, ne serait simplement jamais tombé dessus si certaines n'étaient pas allée déterrer ca pour le juger à la va-vite, avant de le jeter aux visages de ceux qui ne le comprenait pas plus qu'elles, dont les abrutis qui répondraient 2 à ta question.

J'ai le même genre de débat avec ceux qui veulent censurer le Hellfest sur la base de textes antichrétiens... Je pourrais vous en trouver des milliers de textes qui serait interprétés comme scandaleux par certains
Mais ce n'est pas parce qu'il n y a qu'une minorité qui capte qu'il faut censurer ou s'autocensurer...

"T'es vraiment sur de ça, pour tout le monde, ou bien tu parles juste pour toi ?"
Je parle pour ceux qui écoutent et apprécient Orelsan.
La réponse 1 Jean-Pierre, c'est notre dernier mot.
Ceux qui auraient répondu 2, c'est un autre monde, et ils se sont déjà arrêté à un niveau bien inférieur, vu que du rap vraiment machiste et premier degrés ca se trouve partout et ca se vends beaucoup mieux.

"Si orelsan est, comme tu semble le penser, si fin et si intelligent que ça, alors il aurait du penser aux conséquences qu'aurait cette chanson, pour lui et pour les autres."
Quelles conséquences ? La polémique ?
Non je pense pas qu'il l ai vu venir, personne ne l'avais vraiment vu venir d'ailleurs, elle est vraiment surgie de nulle part 3 ans plus tard.
Et je n'ai pas dis ni pensé qu'Orelsan était fin et intelligent, il a une certaine sensibilité d'artiste, ca n'implique pas une maitrise du marketing, et tout ca c'est fait par 2 potes dans un garage, y a pas de grosse maison de disque derrière hein.

27. Le 17/07/2009, 15:32 par rigel

"La réponse 1 Jean-Pierre, c'est notre dernier mot.
Ceux qui auraient répondu 2, c'est un autre monde, et ils se sont déjà arrêté à un niveau bien inférieur, vu que du rap vraiment machiste et premier degrés ca se trouve partout et ca se vends beaucoup mieux."

Ben non, justement, je peux t'assurer que ce type là, il est resté à la réponse 2, et le problème, c'est que c pas une exception.

28. Le 17/07/2009, 15:35 par Resh

Et il écoute Orelsan ?

29. Le 17/07/2009, 15:50 par Resh

On a peut être loupé la génération Choron et Cavanna, mais on connais un peu quand même, et comme je le dis souvent, pour nous c'est juste remplacé par South Park et Groland.

Sinon il est chez Wagram, un label indépendant français, ils se contentent de la distribution, sinon c'est du home studio...

Sinon j'ai 2 de tension mais j'ai fini par capté Rigel.
Admettons, un beauf qui bat sa femme peut mal comprendre le texte.
Donc était-ce une bonne idée de le faire buzzer et de le diffuser à ce point auprès des non initiés comme lui?
Était-ce une bonne idée de le stigmatiser comme un mec qui cautionne son personnage, plutôt que de mettre en avant le fait qu'il dis le contraire, et que donc ceux qui ont compris de travers sont juste des cons ?

Valérie, vous avez beaucoup plus de pouvoir que vous ne le croyez.
pour le Hellfest c'est pareil, une asso de 10 cathos d'extrêmes droite fait son petit buzz sur le net avec des extraits hors-contexte, des gens envoient plein de mails, et ca y es, les sponsors s'enfuient, la presse ne publie pas ses articles, et les déjà misérables 2% de subventions risquent d'être coupés.
Le type du conseil général du centre n'aurait jamais entendu parlé d'Orelsan sans vous, et la polémique n'aurait jamais gonflé comme ca.

30. Le 17/07/2009, 16:03 par Gabrielle

@resh, c'est moi qui buge où là maintenant t'es en train de dire que c'est la faute des féministes si jamais des machos débiles tombent sur le clip d'Orelsan, parce qu'elles ont contribué à le diffuser?
ça me reste un peu en travers de la gorge parce que sur Internet rien n'est confidentiel, ohé?...en plus un titre pareil ça doit tomber facilement dans les requêtes Google et autre.
t'as pas un peu l'impression de te ficher de nous, ou alors de t'embourber toi-même?

31. Le 17/07/2009, 17:39 par Resh

"c'est moi qui buge où là maintenant t'es en train de dire que c'est la faute des féministes si jamais des machos débiles tombent sur le clip d'Orelsan, parce qu'elles ont contribué à le diffuser?"

Non non tu ne bugges pas.
Sur internet rien n'est confidentiel, mais tu ne trouves que ce que tu cherches.
Et un macho débile il va jamais allé chercher les vieux clips undergrounds d'un petit rappeur qu'il ne connais pas, ou n'aime pas.

Par contre avec votre jolie polémique, vu qu'il a vu ca à la télé, et qu'il entends tout le monde dire que c'est de la vraie misogynie, là oui il va se dire "Ah ben cool j'suis pas le seul à penser comme ca !"
Alors c'est bien beau de dire que je m'embourbe, mais j'aimerais bien que tu m'explique en quoi tu n'es pas d'accord avec ce constat.

"donc si demain un mec tue sa femme, quelque part on pourra dire que c'est la faute des féministes qui relaient des textes sexistes-mais-qui-en-fait-le-sont-pas."
Peut-être que certains le penseront mais moi pas, parce que j'ai dis et je répète que je pense que les mecs qui frappent leur femme ne le font pas parce qu'ils ont regardé Casino ou écouté Orelsan, ils le font parce que ce sont des gros cons avec des gros problèmes psy.

"est ce que tu penses qu'il ne serait pas opportun, au final, de condamner les féministes pour apologie de la violence sexiste ?"
C'est même pas le problème de faire de l'apologie ou de la dénonciation, c'est le problème d'être productif ou contre-productif.
Alors je riais bien en regardant C dans l'air y a 2 jours, où quelqu'un disait qu'Orelsan détruit la campagne télévisée actuelle contre les violences faites aux femmes.
Alors que dans un cas comme dans l'autre, on voit juste un pauvre type qui insulte sa femme.
Comment ca pourrais être de la destruction puisque c'est la même chose ! Pour moi les 2 vidéos produisent le même résultat.
L'apologie ou la dénonciation n'a pas besoin d'être explicitée, le but, c'est juste dépeindre une réalité crue pour faire réfléchir ceux qui veulent bien réfléchir, les autres ne seront de toute facon pas même choqués. Probablement qu'un paquet de violeurs se paluchent en ce moment sur la vidéo de Nina Roberts contre le viol.

32. Le 17/07/2009, 18:11 par Antisthène

@ Castor "je démonte l'argument d'Antisthène. (qui n'a pas répondu sur le fond, d'ailleurs)"

Que veux-tu que je te réponde ? Anais évoque l'"ablation des couilles", c'est-à-dire le pire sévice qu'on puisse infliger à un homme. A ce niveau, il n'y a plus rien à comparer. Toi tu compares et tu conclus que les sévices évoqués par Orelsan sont pires ! Aberrant, c'est tout.

@ Max

L'"Etude nationale sur les décès au sein du couple" indique pour 2006 que sur les 31 meurtrières conjugales, 15 auraient été précédemment victimes de violences, ce qui n'est pas la majorité comme tu le prétends. Et surtout ce qui ne justifie en rien ces crimes, manifestement l'aboutissement d'une violence mutuelle, dans un sens comme dans l'autre.

@ Valerie

Il n'y a pas eu de buzz sur Anais parce qu'il n'y a pas en France de lobby misogyne qui surveille tout ce qui se dit et exige la censure à tout bout de champ. Par contre il y a un lobby misandre.

Quand j'ai lancé le premier mesage de cette dicussion, j'ai posé (sans illusion) la question de la condamnation symétrique de la chanson d'Anais, en tant que chanson symétrique de celle d'Oreslan. Si j'ai bien lu, sur les dix-quinze intervenant(e)s féministes ou prétendu(e)s tels, une seule (Valérie) a exprimé cette condamnation. Démonstration faite : leur antisexisme est à sens unique, jamais dirigé contre la misandrie.

Enfin, merci de ne pas me confondre (comme le font certaines) avec les pro-Oreslan qui s'expriment ici. Je considère Oreslan comme un porc et une caricature pitoyable de la masculinité. Mais je ne vois pas à quel titre il faudrait l'interdire, alors que le sexisme dominant, la misandrie, prospère impunément et à longueur d'année dans les discours institutionnels et les plus grands médias.

33. Le 17/07/2009, 20:38 par olympe

Emelire, Juan merci de vos encouragements ! en ce moment dès que je m'éloigne de mon blog 1 jour ou 2 j'y retrouve des débats sans fins
Globalement la tenue reste correcte même si je me demande un peu pourquoi je laisse s'exprimer des personnes aussi viscéralement antiféministes. Peut être parceque ça permet de démontrer à quels points leurs arguments tournent en boucle.

Resh, J'enlève le commentaire qui met un lien vers un billet que je considère comme un torchon. je ne vais pas continuer à lui faire de la pub, il y a quand même des limites.

Sur le fond je suis 100% d'accord avec ce que dit Valérie.

j'adore qu'on m'accuse (moi et quelques autres) d'avoir fait une pub d'enfer à un rappeur, d'avoir réussi à ce que toutes les radios, toutes les journaux, toutes les télés, tous les ministres en parlent, d'avoir réussi à ce qu'il soit déprogrammé des francofolies. J'adore ! j'ai quelques centaines de visiteurs par jours et ça m'ouvre des perspectives inouïes sur l'influence que je peut avoir sur la société. Leçon durement apprise (oui parceque me faire traiter d'idiotes, de virago etc.... je n'adore pas) mais que je retiens.

Bilan : il semblerait qu'Orelsan ne vende plus de disques et ne soit plus invité nulle part et surtout le débat est enfin ouvert sur la façon dont on parle des femmes dans ce pays.

34. Le 17/07/2009, 20:59 par Resh

Oh non, là je suis d'accord ca lui a fait une pub globalement négative, parce que ca a éloigné son public potentiel en le faisant passer pour ce qu'il n'est pas.
Mais il vends toujours doucement ses disques, pour l'instant il en est à un demi disque d'or, et le temps que ca se tasse un peu on le fera plus chier pour ses concerts.

Par contre le débat n'est pas ouvert, la foule cherche des gens à lyncher, pas à aider. Tout le monde a joué un peu de sa démagogie et à tenter de tirer la couverture à lui, Orelsan a pris cher, ca, c'est fait, mais maintenant les médias vont juste s'empresser de passer à une autre polémique stérile.

35. Le 17/07/2009, 21:58 par mauvaise herbe

"Orelsan a pris cher, ca, c'est fait"

Parfait. Si ça pouvait décourager les ardeurs de certains et leur permettre de comprendre que le commerce du sexisme ne fait plus recette et bien orelsan aura au moins servi à quelque chose. Merci à lui d'avoir joué contre son gré l'idiot utile. Il est l'instrument de sa propre instrumentalisation, joli coup de boomerang ;-)

36. Le 18/07/2009, 01:11 par Resh

Haha.
Très très drôle.

Ca n'empêchera jamais non plus Orelsan de rapper comme il l'entends, et d'avoir son public. Si il faisait ca pour le fric il le ferait bien différemment.

Mais surtout, ca n'empêchera jamais pas mal de gros vendeurs du rap de dire tout les propos misogynes qu'ils veulent comme ils le font depuis 10 ans.

Parce que vos amis féministes n'oseront jamais lever le petit doigt vers un pseudo caïd de banlieue issu de l'immigration. Bien trop bien pensantes pour ca...

En fait, vous avez simplement allumé l'un des seuls rappeurs qui s'opposait à cet état d'esprit bling-bling-gangsta-macho...

37. Le 18/07/2009, 11:17 par Waps

Je considère Oreslan comme un porc et une caricature pitoyable de la masculinité.

Heu! j'ai une question c'est quoi la masculinité?
Si on admet qu'un homme porte des organes sexuels tel que pénis , testicules ..
Les femmes glandes mamaires proéminentes,vagin ,clitoris,..

Ce sont bien des traits distinctifs d'organes sexuels différienciés.Organes qui ont une fonction différentes.Homme: Je pourvois en gamettes ,spermatozoides.
Femme :Je pourvois en produit fini .-))

A moins de vouloir changer de sexe et donc de subir différentes chirurgies pour ce faire ,les organes de chacun, que l'un ou l'autre fasse restera en l'état.

La question est: la nature ayant pourvu à la différienciation, faut il encore être plus différent que différent pour garder sa "masculinité"?

Pourquoi ne pas quitter la virilité et s'ouvrir au monde ?

Pouquoi ne pas passer une bonne fois pour toute en revue les contenus psychos rigides ,les pseudo identitées "naturelles" liée au sexe et au genre ?
Pourquoi ne pas écouter les femmes qui disent que vos actions et vos représentations de la masculinité sont oprimantes pour elles ?
quelles sont vos peurs ?

38. Le 18/07/2009, 11:19 par Waps

les organes de chacun quoi que l'un ou l'autre fasse .Excusez la coquille -))

39. Le 18/07/2009, 12:17 par dwormiller

Marcela Iacub a raison de dire que les féministes d’aujourd’hui sont des bolcheviks. Vous êtes obsédées par des questions de propagande et de censure. Vous avez du mal à distinguer l’individu et la catégorie. Vous développez une vision « cruchifiante » de la femme pour pouvoir vous poser en sauveuses, en moine-soldates de la cause.
Le jour où les femmes occuperont la même place que les hommes aux positions clefs, cela signifiera qu’on vit dans une société qui comporte une dose trop importante de dirigisme. Ca ressemblera déjà pas mal à la Russie soviétique.
Dans une société libérale, il est impossible que la femme accède à l’égalité de fait. Bien sûr, des bataillons de femmes occuperont des postes à responsabilité dans tous les domaines – car elles sont égales en droit - mais il n’y aura jamais égalité réelle sur le plan statistique, à cause de la biologie et de la sélection sexuelle. Les données sont radicalement différentes selon le sexe.
Le problème des féministes, c’est leur ignorance. Elles connaissent les sciences sociales (et encore), mais leur niveau en biologie, en neurosciences, en psychologie évolutionniste, en génétique, en éthologie, etc. est minable, toujours. Jamais lu un blog de féministe dont l’auteur semblait avoir une culture scientifique intéressante.

J’écris. Si demain je décide d’introduire un point de vue misogyne dans mon prochain roman – et je le ferai un jour - non seulement personne ne m’en empêchera, mais je le ferai de manière infiniment plus pernicieuse qu’Orelsan. Je ferai en sorte de transmettre à une bonne partie de mes lecteurs cette misogynie, je m’assurerai qu’ils comprennent bien la légitimité et la nécessité de cette agressivité. Parce qu’elle est juste.
Cela m’amuse de lire que certaines espèrent que la « pub » faite à Orelsan va en dissuader quelques-uns. Peut-être, mais pas les artistes, je veux dire les vrais.
Les vrais artistes ne renoncent pas, même devant la perspective d’une fatwa. Alors le courroux des féministes françaises, franchement. Il y a de quoi rire…
Il y a des scandales à la noix suscités par des créations médiocres ; on sent tout de suite que l’auteur a cherché à choquer par une accumulation de trash, mais il lui manque l’essentiel.
Et puis il y a en d’autres, les vrais scandales, les beaux, lorsque l’artiste est parvenu à mettre le doigt là où ça fait mal, à présenter un problème de société de manière violente, intelligente, ambiguë. Lorsque la moitié des gens sont scandalisés et que l’autre crie au génie. C’est ça l’objectif, la parité entre les indignés et les admiratifs. C’est ça le beau scandale artistique.
De toute manière, il faut parler de sexe. Ca fait partie des figures imposées.

40. Le 18/07/2009, 12:37 par Olympe
bon ça suffit je ferme. et j'attends avec impatience le roman du dernier commentateur. en fait je laisse son com parceque toute personne un peu sensée peux ainsi juger du niveau intellectuel de ses arguments. d'après lui les féministes, qui bien sur ne sont pas des femmes comme les autres, sont des ignares débiles. ça c'est de l'argumentation !