Sujet à suivre : Trimestres supplémentaires pour les mères de famille (2)

Les échos nous apprennent que : Le gouvernement va lancer dans les semaines qui viennent une concertation sur l'évolution des avantages aux mères de famille pour leur calcul des droits à la retraite. (voir mon précédent billet )

Peu de positions pour l'instant :

- la CGT qui propose de "préserver ce droit des femmes en l'associant à l'accouchement et à la maternité", et non plus à l'éducation des enfants.

- L'Union nationale des associations familiales pour qui " Les deux années de majoration par enfant sont essentielles en matière de revalorisation des retraites des femmes, qui sont inférieures de 40 % à celles des hommes, essentiellement parce qu'elles ont arrêté de travailler ",

D'autres ?

Pour le gouvernement « L'objectif est de sécuriser l'avantage tout en ne dépassant pas l'enveloppe financière actuelle »

Les pistes évoquées (toujours d'après Les échos)

- prendre modèle sur la réforme qui est entrée en vigueur dans la fonction publique, pour les enfants nés ou adoptés après le 1er janvier 2004. D'une part, la majoration de durée d'assurance a été réduite de moitié, passant d'un an à six mois. En contrepartie, les périodes d'interruption d'activité, comme les congés parentaux, sont prises en compte pour les femmes fonctionnaires comme pour les hommes, dans la limite de trois ans par enfant.

- partager entre les parents

- liér la majoration à l'accouchement ou à une interruption d'activité de deux mois.

Commentaires

1. Le 18/06/2009, 13:52 par polluxe

La position des assocs familiales est intenable, car cela revient à donner un avantage pour compenser d'autres désavantages en mélangeant les sujets.

Le plus simple serait un droit égal pour les hommes et les femmes lié à l'éducation de l'enfant et un droit lié à la grossesse et à l'accouchement qui sont quand même un frein à la carrière dans le monde du travail.

2. Le 22/06/2009, 21:28 par Misala

Je ne suis pas d'accord avec vous, Emelire : "tant que nous ne gagnerons pas à travail égal salaire égal, tant qu'on se farcira la quasi totalité des taches ménagères et éducatives alors je trouverai tout à fait normal qu'on ai ce bien maigre avantage des trimestres de retraite"
Les trimestres en plus, ce doit être lié à l'éducation des enfants. En gros celle -ou celui - qui a mis en retrait sa vie professionnelle pour s'occuper de ses enfants doit y avoir droit. Pour l'égalité des salaires, c'est une question que le corps social doit régler. Je refuse me contenter d'un reliquat de plus à la retraite. Pour le partage des tâches ménagère, c'est aux femmes de se réveiller. Votre compagnon ne passe jamais l'aspirateur? Faites la grève des tâches ménagères, changer de mec ou vivez seule un moment, ça peut aussi faire du bien. Les femmes ne sont pas génétiquement des victimes, c'est aussi à chacune de bâtir sa relation de couple équilibrée.
Bref, que cet avantage demeure pour les femmes proches de la retraite, pourquoi pas. Pour celle de ma génération (30 ans), je pense qu'on devrait surtout se battre pour l'égalité salariale et profiter de cette brèche pour encore remettre ce sujet sur la place publique. Arrivée à la retraite, je ne veux pas avoir besoin de trimestres en plus.