J'avais ouvert ce blog en février 2008. Il a été pour moi le début d'une belle aventure, avec notamment la publication d'un livre, l'écriture d'un webdoc "l'école du genre" qui tourne bien, notamment cette vidéo , de nombreuses conférences, mais le blog lui-même a fini par s'user. Mon dernier billet date du 26 octobre 2015, je n'en ai pas fait en 2016. Je continue cependant à partager des articles que je trouve intéressants sur une page facebook.

C'est que la question de l'égalité hommes/femmes est désormais fréquemment traitée et relayée sur le web. Le féminisme est très présent, à travers de nombreux blogs, pages ou comptes facebook et les médias qui ont bien observé que le sujet constituait un appeau à clics multiplient les articles . Je ne voyais plus trop l'intérêt d'apporter ma contribution, ni de répéter ce que d'autres ont déja écrit, souvent mieux que je ne saurais le faire. 

D'autant plus que ce qui ressort vraiment  des réseaux sociaux c'est l'indignation. Or j'ai plutôt l'impression qu'on en crève de l'indignation, rien de plus facile que de s'indigner et surtout de la faire savoir, sans même toujours chercher à connaitre la réalité des faits d'ailleurs. Il suffit de liker, partager, signer. ça ne peut pas faire de mal (cela restant à prouver) et on se donne bonne conscience. 

Mais la campagne électorale qui s'annonce suscite, contrairement à ce qui semblait se dessiner il y a encore quelques mois, de nombreux échanges, tout le monde a un avis sur tout. Au cours des mois qui viennent tous les problèmes de sociétés vont être discutés à l'aune des propositions des candidats. Ce serait dommage de ne pas en profiter pour y mettre son grain de sel.

Je n'ai aucune illusion quand aux candidats qui vont se présenter, et je ne crois pas en une personne providentielle  qui règlerait tous les problèmes par la grâce de ses seuls capacités. Je pense par contre qu'il faut profiter de ce moment pour faire avancer des réflexions, obtenir des engagements et des promesses. 

Le groupe de blogueurs  dont je faisais partie il y a quelques années se réunit très prochainement (Kremlin des Blogs pour ceux qui s'en souviennent) je suppose que nous allons discuter de la façon dont nous pourrions apporter nos contributions à cette campagne. Le fait que nous n'ayons pas tous les mêmes idées n'a aucune importance. Ce qui compte c'est de participer.  Et pour être complète je peux dire que si je sais pour qui je ne voterai pas, je ne sais pas encore pour qui je voterai.

En attendant je nous souhaite bien sûr une bonne année.