Mot-clé - blogosphère

Fil des billets - Fil des commentaires

04/09/2010

Article de cafebabel sur les blogueuses en Europe

Cafébabel a fait un article sur les blogueuses politiques en Europe, Blogueuses politiques : faut-il qu’elles gueulent pour qu’on les écoute ? , partant du constat qu'il y a très peu de blogs politiques tenus par des femmes en tête des classements (wikio ou autre).

J'avais donné mon analyse de ce phénomène il y a 2 ans sur RUE89
Depuis, les choses ont peu changé, mais l'aventure du blog "femmes engagées" et du Numéro spécial de Vendredi sur les blogueuses nous avait permis une exploration intéressante des blogs féminins (et il n'y a jamais eu de N° spécial blogs masculins puisque en réalité ils étaient bien plus représentés dans tous les autres numéros) .

Europasionaria et CC, ont publié l'intégralité de l'interview donné à cafébabel. Je fais donc de même, et ça me permet de constater qu'il y a à peine l'épaisseur d'une feuille de papier cigarette entre l'opinion de CC et la mienne.
Iboux en a fait un billet.
J'en profite pour rebondir sur la question soulevée par Aliocha. Suite à un billets de Juan qui faisait une revue de "blogs de filles" avec l'intention d'une part de faire découvrir ces blogs à ses lecteurs qui ne le connaitraient pas et d'autre part de faire des liens qui sont, comme vous le savez, l'un des paramètres pris en compte dans les fameux classements. C'est vrai que Juan n'a jamais fait (enfin je ne pense pas) de revue de "blogs de gars", cela s'appelle donc de la discrimination positive. Justifiée par le fait que les blogueuses politiques sont bien peu nombreuses .
Aliocha s'est insurgée et refuse qu'on traite son blog de "blog de fille" 
Elle explique que le choix d'un pseudo masculin a été entre autres guidé par l'idée que " qu'une pensée féminine était moins facilement prise au sérieux. Qu'elle ouvrait aux interlocuteurs masculins, selon les cas, le réflexe de la condescendance, le gout du marivaudage, ou bien encore qu'elle pouvait susciter, chez les plus élégants, une retenue, une délicatesse, susceptibles de perturber le bon déroulement d'un débat", crainte qui sont malheureusement parfaitement fondées.
Aliocha a une ligne éditoriale claire et précise, très professionnelle, elle s'y tient et il est clair que connaitre son genre ne présente aucun intérêt.
Mais, et il faudrait qu'une analyse sociologique explore le thème, la plupart du temps on observe une différence entre les blogs selon qu'ils sont écrits par des hommes ou des femmes.

Le questionnaire :

Pourquoi as tu commencé à bloguer ?

J’ai ouvert un blog pour voir, alors même que j’en lisais très peu à l’époque. J’ai toujours aimé écrire et je trouvais séduisante l’idée de pouvoir partager mes idées avec quelques personnes. Et j'ai commencé par mon indignation chaque fois que j’assistais à des réunions, colloques ou je ne voyais que des hommes à la tribune. J’avais l’impression d’être la seule à le remarquer et quand j’en parlais, invariablement on me répondait « mais non c’est le hasard.. » ou « sur ce thème là on n’a pas trouvé de femme… ». 
Au début la plupart de mes billets étaient constitués de photos prises dans les journaux ou sur le net montrant cette absence des femmes dans les instances de pouvoir (c’est très facile à trouver). 
En 2 ans et demi évidemment les thèmes se sont diversifiés et mon écriture a changé. 
Ce blog est devenue une aventure toute à fait inattendue. 

Selon toi quelles sont les différences entre les blogs écrits par des hommes et les blogs écrits par des femmes ? Est-ce qu’il y a des différences ?
 

Il peut ne pas y avoir de différences, quelques femmes tiennent des blogs politiques ou d’actualité sans faire apparaitre leur genre et si on ne le sait pas on ne le devine pas, où en tout cas ça ne saute pas aux yeux. 
C’est que le regard qu’on porte sur celui qui parle ou qui donne à lire est différent selon qu'il s'agit d'un homme ou d'une femme.
Mais il me semble que globalement les femmes abordent des sujets plus variés, mélangent les thèmes . Si moi je n’écris quasiment que sur les femmes, souvent les blogueuses parleront de leur week-end, puis le lendemain, d’un livre qu’elles ont lu, commenteront l’actualité, participeront à un concours etc… 

Dans tous les rankings des blogs préférés en Europa on trouve beaucoup plus de blogs masculins que de blogs féminins. Pourquoi les femmes sont elles si sous représentées ?
 
Je suppose qu’il s’agit des rankings de blogs politiques ou high tech parcequ’il existe de nombreux blogs de femmes qui reçoivent bien plus de visiteurs que la plupart des blogs politiques 

Qu’est ce que les blogueuses font de travers ?
 
Ben ... rien. c'est comme partout il y a du bon et du moins bon.

La blogosphère féminine pour toi personnellement c’est quoi ? est ce qu’on peut parler d’une seule blogosphère ? 

Evidemment il y a plusieurs blogosphères, c’est particulièrement net quand on regarde les nuages wikio. Mais nous avons tous en commun la même passion et je crois que 2 blogueurs qui se rencontrent même si ils le font dans des domaines différents se trouvent une certaine complicité. 

Pourquoi les blogs féminins sont ils si souvent réduits aux sujets comme le style la mode ? 

Ce sont des sujets qui intéressent les femmes, mais ils sont loin d’être les seuls il y a aussi énormément de blogs 
- autour d’activités manuelles : couture, tricot, stcrapbooking 
- de cuisine. 
- de femmes qui parlent de leur vie quotidienne plus ou moins sous forme de diary notamment sur leurs grossesses et le quotidien avec des enfants 
- de nombreux blogs de BD sont tenus par des femmes, idem pour ceux qui parlent de littérature ou de cinéma

Ces blogs qui paraissaient perdus dans les profondeurs des classements sont ressortis lorsque wikio a modifié ses algorithmes. Les plus réussis ont vraisemblablement des nombres de visites à faire pâlir tous les blogs politiques, mais leurs auteures ne s’en vantent pas. 
Je trouve qu’il est bien dommage de considérer que ces blogs sont moins intéressants que les autres, mais c’est une constante : ce que font les femmes a toujours moins de valeurs . 
Il faudrait également pouvoir prendre en compte la monétisation des blogs, les blogueurs qui vivent de leur site sont rarissimes mais il y a dans la blogosphère et notamment dans la blogosphère féminine toute une économie : billets sponsorisés, concours qui permettent de gagner des appareils électroménagers, invitation à un week-end de thalasso etc… Ce n’est pas politique, mais c’est pragmatique. 

Pourquoi beaucoup de femmes hésitent à parler politiques dans leurs blogs ? 

Les femmes abordent des sujets plus variés et du coup ne sont pas identifiées comme blogueuses politiques. 
Par ailleurs un vieux slogan féministe disait « le privé est politique » et en fait de très nombreuses blogueuses parlent du quotidien, donnent leur avis sur tel ou tel aspect de la société et en ce sens font bien des billets politiques au sens étymologique du terme « s’occuper des affaires de la cité », mais en France faire de la politique au sens noble semble se réduire à commenter les propos et les actions de nos gouvernants et de leurs opposants. Bien sûr c’est important et les blogs sont un fabuleux outil pour ça, mais on devrait prêter plus d’attention aux femmes qui parlent du quotidien et par là de sujets de société. 


Comment est ce que tu te comportes lorsque tu reçois des commentaires méchants, sexistes etc (soit par des femmes soit par des hommes) 

La gestion des commentaires est sans conteste ce que je trouve de plus difficile dans l’action de bloguer. Ils sont une vraie richesse et je peux dire que depuis que je blogue ils m’ont permis d’affiner, de creuser, voir de faire évoluer mon point de vue sur de nombreux points. 
Mais lorsqu’on traite de sujets non consensuels comme c’est mon cas, la discussion tourne vite à l’affirmation d’opinions sans nuances et sans aucune prise en compte du point de vue des autres. Dans la vraie vie les discussions ne se passent pas comme ça parce que (à moins d’y être obligée pour des raisons professionnelles par exemple) vous ne restez pas à discuter avec des gens dont l’avis est à l'opposé du votre si aucun ne fait un effort pour comprendre l’autre et encore moins avec des gens qui vous insultent ou cherchent à vous rabaisser. 
Il faudrait que je puisse être derrière mon écran en permanence pour répondre et modérer, ce n’est évidemment pas possible et il m’arrive souvent en ouvrant mon ordinateur le soir de retrouver 50 commentaires dont certains sont d’une agressivité incroyable et n’apportent rien de constructif au débat. 
Ça m’a souvent donné envie d’arrêter de bloguer, finalement je me suis résolue à supprimer, sans aucune forme de préavis, les commentaires qui m’insultent ou insultent d’autres commentateurs ainsi que les discussions entre 2 ou 3 personnes qui finissent par tourner en rond d’une part parce que ça aboutit forcément à s’éloigner du sujet de départ, d’autre part parce que ça fait fuir les autres lecteurs qui pourraient avoir envie de laisser un mot. 
Je ne le fais jamais de gaieté de cœur mais c’est un peu une question de survie. 


Le médium du 21 siècle reflète le rapport des sexes du 18eme siècle qu’est ce que tu en penses ? 

???? 
on trouve sur internet les mêmes phénomènes que dans l’ensemble de la société, c'est-à-dire des communautés qui se retrouvent autour de centres d’intérêts divers globalement plutôt sexuées et plutôt aussi par classe d’âges (ex les skyblogss sont souvent inaccessibles pour un adulte parcequ’il n’a pas les codes pour bien les appréhender). 
Par contre internet permet un brassage plus grand et à toutes ces communautés de se croiser et d’échanger. 

Est-ce que tu as des idées, des conseils par rapport à la blogosphère féminine. Est-ce que tu fais déjà activement quelque chose dans ce domaine ? 

Que les femmes s’intéressent davantage aux réseaux et à tout ce qui permet de mettre son blog en avant. Chaque fois que je fais un billet sur le classement wikio il se trouve des blogueuses pour me dire « on s’en fout », « je blogue pour le plaisir pas pour les classements » « laissons ces concours de kikalaplusgrosse aux hommes » etc.. 
C’est comme dans la vraie vie, les femmes ne résautent pas assez, ne se mettent pas en avant. On connait le résultat. 

Début 2009 on avait décidé avec d’autres blogueuses politiques de grimper dans ce classement, on a créée un blog commun on s’est fait des liens, les blogueurs hommes s’y sont intéressés (en bien ou en mal peu importe) et en quelques mois ont a presque obtenu la parité dans le classement wikio politique. 
Malheureusement la plupart de ces blogueuses sont passées à autre chose et ne bloguent plus ou plus beaucoup. Il faudrait recommencer avec d’autres. 
Sinon je prends soin de mettre régulièrement des liens vers les blogs féminins que je repère 


03/09/2010

Le déterminisme par les jeux

trouvé ici.

Je vous conseille aussi celle-ci

29/08/2010

Le féminisme 2.0 selon Be

Quand j'ai lu chez Anaismisfits que le Be de cette semaine consacrait un article aux féministes 2.0 j'ai d'abord été d'être très vexée. 

Quoi !? on parle des féministes sur le web et je n'ai pas reçu la moindre demande d'interview ?! Moi qui me croyais influente ! :((

Ensuite j'ai couru acheter ce magazine qui ne fait pas partie, vous vous en doutez de mes lectures habituelles. Déja je ne suis clairement pas dans la bonne tranche d'âge et puis payer, même un prix modique, pour des pages de pubs ....

En lisant on apprend que les jeunes adhérentes d'Osez le féminisme sollicitées "se sont dégonflées à l'idée d'apparaitre dans une presse trop sexiste". Je comprends ce point de vue, c'est la même ambiguité qui a été soulevée lorsque ELLE a organisé les états généraux de la femme et la même question : comment ces magazines peuvent ils défendre l'égalité alors qu'ils contribuent largement à diffuser une image des femmes uniquement fondée sur l'apparence et la futilité ?

Je ne suis pas certaine qu'elles aient eu raison. Ces magazines existent parceque des femmes les achètent (et on sait même que c'est l'un des secteurs de la presse qui est le plus florissant), tant mieux donc si entre les pubs elles lisent des propos intelligents sur l'égalité hommes/femmes.

Du coup la journaliste s'en donne à coeur joie et n'hésite pas à forcer le trait , opposant les "néoféministes"  à la vieille garde pleine de préjugés et qui pense qu'on ne peut s'intéresser "à la fois à la cause des femmes et aux derniers défilés de mode. "

Après cette entrée en matière la phrase de Maïa Mazurette ( dont je lis bien sûr avec grand plaisir et grand interet la prose tous les jours ) " loin du cliché de la lesbienne frustrée et pas épilée, je suis l'exemple qu'on peut être féminine et féministe" sonne comme une condamnation sans appel du féminisme tendance vieille garde.

Et je retrouve au passage le sujet de mon billet précédent : impossible de ne pas être féminine et sexy dans ce monde sans être clouée au pilori du ringardisme et rangée dans la catégorie des mal baisées.

L'article se poursuit avec les propos de Sophie Bramly du site secondsexe.com et cette phrase "Je suis convaincue que le sexe est fondamental et que l'émancipation féminine se passe d'abord au lit, quand la femme cesse d'être un simple objet de désir et devient à son tour désirante".

Certes, ce qui se passe dans cette intimité là est importante mais de là à en faire un combat prioritaire... ne serait ce que parceque pour se permettre d'être désirante il faut au préalable être dégagée de toute dépendance financière. 

Et c'est bien grâce aux mouvements féministes traditionnels que la question des écarts de salaires revient enfin de façon bruyante sur le devant de la scène.

Sont également cités un site américain qui a l'air intéressant mais en anglais feministing.com , terrafemina.fr et quand même viedemeuf.

Je partage par contre la conclusion de Maia Mazurette (qui a infiniment plus de lecteurs que moi et dont je vous conseille l'entretien avec Agnes Giard, sur secondsexe justement)) "avec mon blog, je sais que je suis lue par des gens qui n'étaient pas du tout sensibles à ces questions là, mais qui le sont devenus. Si après m'avoir lue ils s'autorisent à se dire féministes ce sera ma plus grande victoire"

Blogueuses en délire

Je me suis invitée au dernier moment à un apéro de blogueuses (seul le serveur était un homme) organisé par Manu pour le passage à Paris de Joelle

Bien m'en a pris. un moment agréable et bien amusant.

L'occasion surtout de rencontrer des blogueuses dont je ne connaissais même pas le blog. Au départ étaient prévues surtout des blogueuses cuisine, mais finalement il y avait aussi des blogueuses-mamans, des blogueuses qui racontent leur vie au quotidien et des inclassables

Etonnant comme cette passion commune rapproche et intéressant de voir comment chacune l'intègre dans sa vie. Pour toutes un blog ce sont de multiples opportunités souvent inattendues, à commencer par de belles rencontres.

Il y avait là :

Sandra, Paprikas, Sandrine (grâce à qui je vais finir grande photographe), Marion, Libelul, Framboize, Isabelle, Romy, Audrey, Lavande, Angélique, Annika Panika, Anne Flore, Doudette, une parisienne, Emilie Griottes

Vivement la prochaine

17/08/2010

hymnes féministes

Sandrine a recensé les chansons féministes sur youtube.
Des bijoux que vous pouvez écouter sur son blog

29/07/2010

des liens

Ce n'est pas le week end mais on va faire comme si et profiter de ceux et celles qui ont encore du courage pour écrire (ou qui sont en pleine forme car rentrés de vacances peut être)

Figuration féminine, un blog qui recense des peintures de femmes faites par des femmes (et découvert grace aux filles réussies)

- ma minute anti Badinter : une étude qui montre que les bébés dorlotés font des adultes moins stressés

- la vie et l'oeuvre de Madame Du Coudray qui a grandement contribué au recul de la mortalité infantile et maternelle au 18eme siècle

- cet article de Courrier international qui aurait la preuve que " les femmes sont meilleures lorsqu’il s’agit de s’arrêter un moment pour réfléchir tout en continuant à penser à d’autres choses."

- une association qui milite pour la jupe au masculin. Son manifeste ic

11/07/2010

En vrai je ne suis pas blonde

Lundi j'ai participé à un atelier de réflexion organisé par le Centre Hubertine Auclert "Faire entendre le discours égalitaire".

j'étais avec

- La Barbe ( j'ai enfin pu récupérer un badge de barbue),

- l'association "femmes et mathématiques" , j'ai appris que si cela faisait plusieurs années qu'elles essayent d'obtenir  l'accès des internats de prépas aux fillles, c'est cette année avec le collectif "Ouvrons les portes" et qu'elles ont réussi à faire bouger les choses grace à l'utilisation des réseaux sociaux sur le net, 

- le planning familial, 

- Nathalie Boucher-Petrivic, Docteur en sciences de l'information et de la communication.

Je suppose que le Centre fera un compte rendu, mais disons que nous étions d'accord pour trouver que "quand plein de gens disent en même temps la même chose sur internet on peut mieux se faire entendre"  (le principe même du buzz quoi !)

Catherine Beaunez dessinatrice nous a bien faites rire en illustrant les débats.

Elle m'a autorisé à reproduire ici ce dessin.

C'est presque tout à fait moi , je me demande comment elle sait que je blogue souvent de mon lit  !

(et je précise aussi  que je suis loin de faire mon quota de tâches ménagères et nous avons ni femme ni homme de ménage). 

(reproduction interdite ©Catherine Beaunez)

Le chat d'Oupsy aussi fort que le poulpe ?

Disons que c'est un billet de week- end !

Comme vous le savez le foot je m'en foot, mais j'adore cette histoire de poulpe qui prédit les résultats des matchs.

Oupsy a testé son chat pour voir si il n'aurait pas lui aussi des capacités de devin et figurez vous que Mimo a prédit la même chose que l'octopus. 

Je suggère de demander à Elstir et toute la Meute pour être plus sûrs !

Vous pouvez aussi lire ce qu'en dit Statistix 

La preuve en image (et si vous arrivez pas à lire la vidéo est ici)

04/07/2010

Billet de week-end

Même pour le billet de week end je suis en retard. 

- à lire cet article sur RUE89 . L'interview d'un sociologue spécialiste des grandes fortunes. Voici ce qu'il dit au sujet des femmes   

"La femme a un statut beaucoup plus enviable dans ces milieux-là parce qu'il y a du personnel domestique, mais aussi parce qu'elle a la responsabilité de la richesse sociale : on ne peut pas rester longtemps riche tout seul, il faut vraiment faire partie de la caste et du groupe.

Elle joue aussi un rôle important dans la richesse symbolique, que véhiculent le patronyme familial, le château, ou encore le corps : il y a de véritables corps de classes. Les gens riches ont des corps qui sont toujours fins, redressés. Ce n'est pas du tout anecdotique : les privilèges les plus arbitraires deviennent corps et du coup apparaissent naturels. Les dominés disent : « S'ils sont au pouvoir, c'est normal, on le voit qu'ils nous sont supérieurs, ils sont élégants. » Quand on dit d'une femme qu'elle a de la classe, ça veut dire qu'elle appartient à la classe supérieure."

- une vidéo qui buzze en Chine 

- un blog décalé

 

- le sujet de Français du Brevet qui a fait réagir CC et l'Hérétique . Certes le texte était celui d'une femme : Colette, mais l'histoire plutôt stéréotypée. Une mère et ses enfants à la plage, le père qui arrive (il était où ? il se baignait dit l'une de mes filles, il était au travail dit l'autre) et symbolise d'emblée l'autorité. D'après CC qui a corrigé des copies les élèves ont été très nombreux "à faire du père un guelard qui crie sur sa femme" ou à juger qu'elle est une mère indigne." 

et voici d'ailleurs ce que l'on trouve comme modèle de corrigé .

La mère apparaît incapable de dominer ses réactions : d’abord « enivrée », « halluciné[e] » par sa lecture, elle est « excédé[e] » par son fils, puis éprouve une violente émotion qui la fait ressembler davantage à un oiseau affolé qu’une femme. Sa colère d’avoir été inutilement dérangée est tout aussi passionnée. Au contraire, l’enfant est calme et posé, réfléchi. Il est sincère, ne cherche pas à s’amuser. Ainsi, nous pouvons assister à un renversement : c’est la mère qui se comporte comme un enfant, et son fils qui paraît endosser le rôle de l’adulte.

On n'est pas aidées quand même !

26/06/2010

Billet de week end

- Il faut aller voir le blog d'Euterpe, qui  explique avec une grande érudition comment on peut reconnaitre des tableaux peints par des femmes mais attribués à des hommes.

- si comme moi l'affaire Kerviel vous passionne, je vous invite à lire, parmi tous ceux qui ont été écrits, les comptes rendus d'Aliocha

- un blog qui s'intitule sobrement Après mon cancer du sein

- la revue européenne de blogs créee par Wikio (qui les traduit donc en français). Interessant de voir de quoi les blogueurs causent dans d'autres pays

- et les photos de Catherine dont le blog dégage autant de sérénité que celui de son mari suscite de polémiques

12/06/2010

Billet de week end

- Une vidéo sur BP qui devrait buzzer, et on se demande si il faut rire ou pleurer. (source)

- une autre qui prouve que tout est affaire de pédagogie, j'ai parfaitement compris comment fonctionne un différentiel de voiture.

- une photo de ma main

- des blogs de femmes qui racontent au quotidien leurs galères pour avoir un enfant . Neuf mois et des brouettes, Mr et Mme Ptit Bout, pour mieux attendre

- et une bonne nouvelle Jocelyne a l'air de se remettre à bloguer avec assiduité. Percutant son article sur la différence entre les baleines et les sirènes

05/06/2010

Wikio où comment montrer que les gens connus sont plus influents que les inconnus

Quelques semaines après avoir commencé à bloguer j'ai découvert le classment wikio. J'ai mis un peu de temps pour comprendre comment ça marchait, mais quand je me suis aperçue qu'il n'y a avait qu'une femme dans les 20 premiers de la catégorie politique j'ai décidé de m'y mettre sérieusement.

Et je me suis bien amusée.

Il m'a fallut 6 mois pour sortir des limbes et être dans les 10 premiers. Preuve que rien n'est vérouillé et qu'il suffisait de jouer le jeu. Comme n'importe quel groupe social la blogosphère a ses règles, et elles ne différent guère  de celles de la vraie vie : il faut créer des liens, réseauter, citer qui on a envie sans attendre de retour particulier mais entrer dans un grand système d'échanges. En fait ça ressemble un peu à ça, c'est plus rigolo, ça rapporte moins et c'est plus ouvert (pour voir l'animation du shéma clic)

On peut faire la même chose sans wikio mais, outre que le classement met un peu de piment à l'affaire, wikio s'était jusqu'à présent positionné comme un partenaire des blogueurs. L'équipe a développé des outils qui sont bien pratiques et répond toujours dans les heures qui suivent lorsqu'on l'interroge. Pierre Chappaz le sympathique boss m'a même proposé une aide quand j'ai eu un problème avec google. Pour une amatrice comme moi ce n'est pas rien.

Le deal semble clair : Wikio qui est une entreprise dont l'objectif est bien de gagner de l'argent créee la dynamique et en contrepartie utilise le contenu des blogs pour ses pages . En prime on parle de lui tout le temps tous les mois, le tout avec un community manager d'exception et bénévole en la personne de Nicolas .

Elaborer ce classement semble une affaire très compliquée confiée à un spécialiste. Jean Véronis travaille en permanence à l'améliorer, notamment pour limiter une trop grande endogamie entre des blogueurs qui ont une tendance naturelle à multiplier les liens entre eux. Très bien c'est son job, il a raison d'être vigilant et on s'adapte.

Pourtant quand il nous a annoncé qu'il allait aussi inclure dans le classement les liens twitter on a senti monter l'inquiétude.

D'emblée le constat est clair : les classement sont sensiblement modifiés et sur le moyen terme ils vont être complètement bouleversés.  

Mais si c'était pour trouver que NKM est plus influente que Hashtable ou Yann et que JM Morandini l'est plus que Gaël ou Dada ce n'était pas la peine de se fatiguer autant, il suffisait d'aller demander au bistrot du coin ( en évitant toutefois ceux de Loudéac et du Kremlin Bicetre qui risquent de ne pas être représentatifs).

Je comprends le souci de coller à l'évolution de la société et d'intégrer les réseaux sociaux ( prochainement  facebook). Il y a certainement aussi de la part de wikio une volonté d'apparaitre comme plus professionnel. C'est vrai que présenter un pilier de comptoir comme N° 1 des blogueurs politiques ça ne fait pas très sérieux. Mais qu'il ne compte pas sur NKM ou JMM Morandini pour parler de wikio ses classements, ses algorithmes, ses pages d'actualité et ses pubs.

Il est d'ailleurs significatifs de constater que ceux qui ricanent de nous voir agacés ou prêts à nous désinscrire sont justement les professionnels , ceux pour qui le blog est une vitrine annexe et qui n'ont aucun besoin pour exister sur le web ni de faire partie de la communauté des blogueurs puisqu'ils appartiennent à une autre communauté, ni d'apparaitre en première page du classement wikio parceque leur notoriété est suffisante et que leur légitimité vient d'ailleurs. 

03/06/2010

Exclu wikio société juin

Voici le nouveau classement, élaboré selon les nouveaux algorithmes. J'ai des choses à en dire mais j'attends de voir comment les autres classements, notamment politique et divers, ont été ou non boulversés.
1 L'actu en patates
2 Choses vues by mry
3 Journal d'un avocat
4 Olympe et le plafond de verre
5 Crise dans les médias
6 Le peuple des connecteurs
7 Koztoujours
8 Bug Brother
9 ElectronLibre
10 novövision
11 Etreintes digitales
12 David Abiker
13 Le Monolecte
14 C'est La Gêne
15 Je dis du bien !
16 W.I.P. (Work In Progress)
17 SexActu
18 FullHdReady
19 Article11
20 Produits dérivés

Classement réalisé par Wikio

23/05/2010

Qui a peur des blogueurs ?

Depuis 2 jours la blogosphère est en émoi. 

C'est Autheuil qui a donné l'information : un Sénateur voudrait que les blogueurs ne puissent plus être anonymes. Il semblerait que sa proposition arrive à faire un bout de chemin et les réactions fusent de toutes part (Yann Savidan en a fait une pearltress)

J'avais déja expliqué pourquoi j'utilise un pseudo plutôt que mon vrai nom. Mais l'agaçant dans cette affaire réside dans ce qui est sous jacent. Monsieur Masson considère que “compte tenu de la multiplication des sites et des propos litigieux qu’ils peuvent contenir, il apparait de plus en plus nécessaire de faciliter l’exercice concret du droit de réponse des personnes nommément mises en cause par des auteurs anonymes.comme si les blogueurs étaient des délinquants en puissance qui sous couvert d'anonymat se livreraient à des tas de choses illégales.

Or je reste responsable non seulement de ce que je dis mais de ce qu'écrivent mes commentateurs (et ce n'est pas une sinécure que d'y veiller). Mon hébergeur a toutes mes coordonnées et n'importe qui qui se sentirait diffamé ou qui jugerait mes propos hors la loi peut me demander d'en rendre compte devant la justice.

Je ne blogue pas de façon clandestine.  Il est très facile de me joindre puisqu'il y a une adresse mail sur mon blog. Je participe à des rencontres de blogueurs et à pas mal d'évènements, j'ai été invitée il y a quelques semaines à participer à une table ronde à Dammaries les Lys et je n'ai pas mis de burqua pour me cacher. Mon entourage sait que je blogue et si je ne le crie pas dans les couloirs au travail  nombre de mes collègues connaissent cette activité. 

Mais ne pas me cacher et donner mon nom, mon adresse, mon numéro de téléphone en pâture à google sont 2 choses différentes.

Quel intérêt présente une telle loi, sinon de limiter cette possibilité d'expression toute neuve et tellement puissante que nos politiques, qui n'ont pas encore fait grands efforts pour s'y intéresser, ne savent pas comment maitriser ? 

24/04/2010

Billet de week end

Ballade sur des blogs de meufs

- Je crois le vent les a otés une histoire que nous raconte Suzanne (2 billets)

- Chouyo fait du tourisme à Bénarès

- 1 litre de pinard et 1 pain de 800, la retraite vue par cultive ton jardin

- No more my lord, Luciamel égale à elle-même

- le long du canal . Zoé Lucider


et aussi

- - Verbatim chez Hypathie blog féministe




Wikio Bookmark and Share

10/04/2010

Billet de week end

Un lien qui m'a été envoyé par un lecteur. Une série de 15 cartes postales éditées à l'occasion de la première inscription d'une femme à l'Ordre des avocats du barreau de Paris

3 vidéos qui ont pas mal buzzé cette semaine et on comprend pourquoi .

Elles ne parlent pas de femmes mais au cas ou vous les auriez raté :

- le point P chez les hommes, pour changer un peu du point G

- chez Christophe Courtois un film publicitaire qui ressemble à une super production en miniature

- Pixels de Patrick Jean où la fiction envahit le monde réel

-

04/04/2010

Changement de cours de récréation

Un certain Clément de chez Wikio m'avait prévenue , un nouveau classement "Société " est crée ce mois-ci. Mon blog est donc transféré de la catégorie politique à la catégorie société.

J'étais un peu contrariée car à l'origine j'avais été inscrite dans la catégorie "divers" et il avait fallu que j'envoie 2 ou 3 réclamations pour faire valoir que le contenu de mon blog était bien politique.

Le classement vient de sortir, il est chez JMM .

Que je sois number one flatte mon égo juste ce qu'il faut. Par contre la liste des 20 premiers me laisse sans voix. Beaucoup de pointures quand même ! Des blogs qui doivent avoir beaucoup plus de visites que moi et ne s'intéressent donc pas au wikio n'ayant pas besoin de ça pour exister. Mais comme chacun sait  ce classement  n'est pas basé sur le nombre de visites (inutile donc de lancer la polémique c'est comme ça )

J'ai l'impression d'être dans un nouveau monde, je connaissais (en vrai) quasiment tous les blogueurs du top 20 politique, j'ai du seulement croiser 2 ou 3 de mes nouveaux camarades de jeux.

J'étais bien à l'école avec Jean Dominique Merchet mais je doute qu'il s'en souvienne.

06/01/2010

Wikio de janvier

La très bonne nouvelle du wikio de ce mois c'est que le N°1 du classement jeux vidéos soit Gamon Girls, le blog de Sandrine que je vous avais d'ailleurs conseillé en décembre. Dans ce milieu très très masculin c'est une jolie performance.

En ce qui me concerne je reste à la 5eme place du classement politique, l'important étant pour moi de me maintenir parmi les 10 premiers. 

Je sais que beaucoup trouvent tout cela futile, mais ça ressemble furieusement à ce qui se passe dans la vraie vie. Les blogueurs partagent une passion commune et constituent des réseaux, sur ces 20 là il n'y a en a que 2 (Le coucou de Clavier et Ruminances) que je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer.

Le  classement WIKIO est ici

05/01/2010

Le pire de la pub

Prochainement le wikio et l'Epididyme d'or de décembre, pour vous faire patienter un beau blog sur la pub, et son décryptage. Je mets le lien vers le tag publicités sexistes, vous ne serez pas déçu(e)s

Modification du titre

Hop ! nouvelle année, je modifie le titre de ce blog.

C'est toujours bien sûr "Olympe et le plafond de verre", même si le sujet s'est notablement élargi. Je suis bien habituée désormais à ce que nombre de personnes m'appellent Olympe (qui est je trouve un très joli prénom).

J'avais ajouté "blog féministe" pour bien marquer, que c'est un qualificatif que non seulement j'assume mais que je revendique puisque ce n'est pas toujours facile (voir à ce sujet l'article de Backchich : "Qu’une femme se déclare féministe et elle s’exclut du genre des vraies femmes : celles qui bénéficient des quelques avancées arrachées au prix de deux siècles de luttes opiniâtres, tout en proclamant haut et fort leur dégoût du féminisme.")

Mais je m'aperçois que ce sous titre, outre son caractère un peu institutionnel alors que je ne fais rien d'autre qu'exprimer mes réflexions personnelles, génère des attentes que je ne suis pas en mesure de combler, et que je ne souhaite d'ailleurs pas combler. Depuis quelques mois déjà je songeais à l'enlever, mais je ne m'y suis pas résolue.

Récemment  je me suis contentée, comme je le fais de temps en temps, de mettre quelques liens, dont un vers un blog de cuisine que j'apprécie. J'ai immédiatement eu droit à ça, que j'ai trouvé d'une violence inappropriée compte tenu du sujet.


De quoi à mon avis détourner du féminisme toutes celles et tous ceux qui sont passés après ! si être féministe c'est théoriser l'enrichissement de Messieurs William Saurin et Picard je n'en suis pas non plus.
Chacun e.st libre de cliquer ou non et je ne vois pas en quoi l'envie de trouver de nouvelles recettes de cuisine serait le signe d'une incurable aliénation. Et il y a des hommes aussi qui lisent ce blog.

Par contre, je ne voudrais pas qu'il y ait tromperie sur la marchandise. Quand j'achète Sciences Humaines je ne m'attends pas à y trouver une recette de cuisine ou les résultats des matchs de foot, je conçois donc que quand on lit un blog qui se dit féministe on ne cherche pas des recettes. Avec cependant des différences notables, la principale étant que je paye pour lire ma revue préférée.
 
Bref, désormais au lieu de "blog féministe" , ce sera "blogueuse féministe". Et pour moi ce n'est pas un détail, je vais me sentir beaucoup plus libre aussi bien dans mes positions que dans la possibilité de parler d'autres choses à l'occasion, même si je n'ai pas vraiment l'intention de changer de ligne éditoriale.

- page 2 de 5 -