Mot-clé - politique

Fil des billets - Fil des commentaires

29/05/2010

La France nage dans le bonheur

C'est le titre du Parisien parceque l'Euro 2016 se tiendra en France, et si on comprend que les membres du gouvernement en rajoutent dans l'autofélicitation parcequ'ils n'ont pas beaucoup d'autres occasions de le faire en ce moment, je m'étonne que Martine Aubry leur ait emboité le pas. C'est peut être" un grand bonheur pour tous les amoureux du foot et tous les supporteurs", mais pas pour tous les français.

Parceque qu'avons nous vraiment gagné sinon l'occasion pour ceux qui aiment le foot de faire la fête ? Ce n'est déja pas si mal me direz vous mais je me sens moins seule depuis que je sais que 50% des français y sont indifférents.

En tout cas pour les filles c'est zéro ! L'Euro est un évènement masculin et je n'ai pas vu qu'il y ait l'équivalent féminin (peut être que Gabrielle en sait plus sur le sujet ?)

Passons sur le fait qu'on va essayer de combler notre temps de cerveau disponible avec ça , passons sur le fait qu'il va falloir supporter les cris et les klaxons les soirs de match, qu'on va essayer de nous faire croire que le bonheur réside dans le fait qu'un ballon a été habilement lancé par quelqu'un d'autre dans un filet, mais j'avais compris que nous entrions en période de rigueur et que l'Etat devait à tout prix réduire ses dépenses. 

Or, si j'en crois mon quotidien local cela devrait couter  1,7milliards d'euros dont 150 millions financés par l'Etat et 530millions par les collectivités locales. ce qui fait quand même dans les 700 millions d'argent public.

En contrepartie on nous promet 15 000 emplois dans la phase de travaux et 4 000 emplois pérennes. Sans compter les retombées fabuleuses en terme de tourisme. Je me demande si on compte là dedans le développement de la prostitution qui semble désormais systématiquement associé à toutes ces grandes manifestations.

L'Hérétique est moins optimiste sur les retombées économiques possibles.

Quand à moi je constate que 700 millions c'est plus de la moitié de ça :

"la signature entre l'Etat et la CNAF de la Convention d’Objectifs, visant à créer entre 2009 et 2012, 200 000 places d’accueil supplémentaires. Pour une meilleure conciliation vie familiale-vie professionnelle, le gouvernement à consenti un effort financier sans précédent de 1,3 milliards d’euros supplémentaires pour développer et diversifier les modes d’accueil de la petite enfance et ainsi mieux répondre aux besoins de familles."

Et je pose la question aux blogueurs et blogueuses qui ne trouvent pas que l'organisation de l'Euro soit un évènement si réjouissant : qu'est ce que les pouvoirs publics pourraient faire avec 750 millions d'Euros pour que la France nage vraiment dans le bonheur ? 

 


 

13/05/2010

Agenda

Je signale, parcequ'il est possible que j'y aille l'organisation par l'Espace « Future, au Féminin » d'un cycle de table de table ronde sur des sujets liées à la place des femmes

La première table-ronde portera sur "Femmes-engagements politiques et parité », elle aura lieu le mardi 18 Mai à 19h30 au Cevipof - 98 rue de l'Université

03/05/2010

Épididyme d'or de mai

Je rappelle que l'épididyme est "une partie du système reproducteur de l'homme. C'est un petit organe accolé au testicule contenant un tube glandulaire pelotonné transportant les spermatozoïdes" . Le prix est décerné chaque mois à un média ou une manifestation ayant dépassé le taux admissible de testostérone.
Demain se tient au Havre un colloque "Seine d'avenir : Paris, Rouen, Le Havre
à l'initiative : 
du maire de Paris : Bertrand Delanoë
du Maire du Havre, PRésident de la Communauté de l'agglomération Havraise : Antoine Rufenacht
de la maire de Rouen : Valérie Fourneyron,
du Président de la Communauté d'agglomération Rouen, Elbeuf, Austreberthe Laurent Fabius 
Le programme est ici

09 h 45 : Ouverture du colloque par Antoine Rufenacht
  A_rufenacht.jpg 
10 h 00 : Table ronde « L’identité de l’axe Seine comme bassin de vie » Valérie Fourneyron, Maire de Rouen, Philippe Duron, Maire de Caen, Edouard Philippe, Adjoint au Maire du Havre, Pierre Mansat, Adjoint au Maire de Paris
  V_Fourneyron.jpgP_Duron.jpgedouard_philippe.jpgpierre_mansat.jpg 
11 h 00 : table ronde « Les grands enjeux économiques internationaux » Philippe Deiss, Directeur du Grand Port Maritime de Rouen, Laurent Castaing, Directeur du Grand Port Maritime du Havre, Hervé Martel, Directeur du Grand Port Maritime de Paris, Christian Duhaut, Dirigeant d’Eurotrans, consultant logistique et transport, Antoine Grumbach, Architecte Urbaniste
  laurent_castaing.jpgphilippe_Deiss.jpg 
12 h 00 : table ronde « Les mobilités voyageurs et fret » Laurent Beauvais, Président du Conseil Régional de Basse-Normandie, Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d’Ile de France, Alain Le Vern, Président du Conseil Régional de Haute Normandie, Jean-Pierre Duport, Président du Comité de pilotage de la ligne nouvelle grande vitesse Paris - Normandie, Guillaume Pépy, Président de la SNCF 
14 h 45 : Jean-Christophe Victor concepteur de l’émission du Dessous des Cartes (ARTE) « Les enjeux d’un cluster réunissant Paris, Rouen et le Havre, face au monde maritime et économique qui se dessine au XXIème siècle » 
15h15 : Echanges entre grands acteurs sur les enjeux Jean-Paul Herteman, Président du directoire de Safran, Philippe Louis-Dreyfus, Armateur, Jean Blaise, Directeur du Lieu unique de Nantes, Hubert du Mesnil, Ingénieur général des Ponts et Chaussées, Président de Réseau ferré de France (RFF), Yves LACOSTE, Géographe, Géopoliticien
16 h 15 : Interventions de Antoine Rufenacht, Maire du Havre, Président de la CODAH Laurent Fabius, Ancien Premier Ministre, Président de la CREA Bertrand Delanoë, Maire de Paris

Pour ceux que ça intéresse Laure Leforestier twiterras le colloque en livehttp://twitter.com/LaureLef

21/04/2010

L'entourage de Nicolas Sarkozy en déplacement

J'ai trouvé cette photo sur RUE89. Elle se passe de commentaires

22/03/2010

L'arbre qui cache la forêt

Bien sûr il y a eu cette conférence de presse et cette photo (sur laquelle il y aurait d'ailleurs beaucoup à dire) empruntée à CC,
dimanche soir il y a même eu pendant un bon moment sur le plateau de TF1 plus de femmes que d'hommes, sans compter les journalistes.



Et voila  que mes contradicteurs habituels y voient  "un démenti cinglant" à l'intitulé même de mon blog. D'après eux il ne me reste plus qu'à le fermer.

Evidemment je ne peux que me réjouir de voir les choses progresser et des femmes à la tête de partis politiques. Mais je ne vois pas comment je pourrais en conclure que le plafond de verre est brisé et que les femmes font désormais jeu égal avec les hommes .

Pour ce qui concerne les Présidents de région le statu quo est total : 2 femmes seront Présidentes, qui l'étaient déja, Ségolène Royal en Poitou-Charentes et Marie-Guite Dufay en Franche-Comté. C'était prévisible puisque le PS n'avait investi que 3 femmes têtes de listes (avec la situation que l'on sait en Languedoc-Roussilon). Je remarque au passage qu'au départ 1 femme était pressentie en Corse, mais elle a du être emportée par la fusion avec d'autres partis dès le 1er tour .

Concernant les vice présidences je me suis montrée pessimiste dans le précédent billet puisqu'en réalité la Loi n° 2007-128 du 31 janvier 2007 tendant à promouvoir l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats et fonctions électives, étend l'obligation de parité lors de la désignation des exécutifs régionaux.  Ainsi, à la différence des précédents conseils il y aura autant de vice présidentes que de vice présidents.

En fait, ce qui m'a le plus frappée ce sont les images sur le site de France 3, retraçant les  négociations pour la fusion des listes entre les 2 tours. Parceque même lorsqu'il y a sur les photos des candidats entourant les têtes de listes, on ne voit souvent que des hommes. Or, je le rappelle, en seconde place se trouvent obligatoirement des femmes. Mais où étaient-elles donc lors du reportage ?

En Champagne Ardennes

En Haute Normandie ,




En Bourgogne


Pays de Loire (cette photo est prise à l'annonce des résultats du second tour)

18/01/2010

Europe ecologie, peut mieux faire !

J'ai été invitée, comme plusieurs autres blogueurs au meeting d'Europe Ecologie

Je ne sais pas si c'était un joyeux bordel comme le dit Dagrouik, n'ayant pas suffisamment d'expérience en la matière pour comparer, mais je n'ai pas boudé mon plaisir d'avoir la possibilité d'interviewer des célébrités étonnamment faciles à approcher.

Il s'agissait visiblement pour EE d'une démonstration de force et l'objectif a été largement atteint. Une salle pleine à craquer de gens de tous âges et de tous styles, une meute de cameramen et de photographes (presque exclusivement masculins d'ailleurs), une salle enthousiaste qui applaudit, qui se lève, qui agite des drapeaux. Bref une salle qui y croit.


L'objectif désormais affiché est d'emporter quelques régions et Daniel Cohn Bendit l'a clairement énoncé "Si il y a 2 ans on avait dit qu'on serait à 15% on nous aurait traités de fous (...) Ces élections régionales, c'est la fin de l'hégémonie d'un parti dans la gauche et le début d'un partenariat de gestion" .
Dominique Voynet a rappelé que tous les candidats sont prêts à relever le gants  "ne laissez personne dire que vous n'êtes pas compétents" et de dresser la liste des collectivités gérées par des écolos. L'occasion de rappeler aussi que leur définition de l'Ecologie est quelque peu différente de celle de "l'Ecologie populaire de l'UMP" .

Vous pouvez lire les compte-rendu, avec des points de vue différents de Dagrouik, Seb Musset, Laure Leforestier, Reversus ou Piratages et voir les vidéos des interviews de José Bové, Augustin Legrand, Stéphane Gatignon ainsi que des bribes de discours, grace à Seb qui a un matériel de pro.

Evidemment je souhaitais avoir quelques explications sur le fait qu'EE n'a pas réussi, contrairement à ce qui avait été annoncé, à respecter la parité pour les têtes de listes régionales. Avec 5 femmes, Europe Ecologie fait jeu égal avec l'UMP  pas de quoi pavoiser  même si c'est mieux que le PS qui n'en a que 3.

Tout ceux à qui j'ai posé la question ont insisté sur le fait que la parité hommes/femmes a par contre été acquise pour les têtes de listes départementales, qui auront vocation, si EE fait de bons scores à occuper des mandats de vice-président(e)s.

Sandrine Bélier a tenté une explication, moyennement convaincante, d'autant plus que l'autre objectif  pour la constitution de ces listes qui était celui d'une égalité entre les têtes de listes Verts et les autres a lui été atteint.
D'après elle, chaque région a constitué ses listes comme elle l'entendait, il n'y a pas eu de péréquation ou de rééquilibrage de la part du niveau national.
Il me semble en fait que la volonté politique n'était pas suffisamment affirmée et que cela aurait été un vrai coup de chance d'obtenir, en laissant faire le hasard, une parité des têtes de listes.

En tout cas, elle assuré qu'aucun arbitrage national n'a été demandé, preuve qu'il y avait plus d'hommes ayant l'ambition de devenir Président de région (ce qui ne devrait surprendre personne).
Sandrine Bélier conclue en souhaitant qu'au cours de ce mandant des femmes se découvrent des ambitions.

voir l'interview de Sandrine Bélier EE 2010


Sinon j'ai bien aimé lorsque Marie Christine Blandin, première a monter à la tribune a raconté comment lorsqu'elle avait été élue présidente de la Région Nord-Pas de Calais certains l'avaient choisies parcequ'ils pensaient qu'une femme ne tiendrait pas plus de quelques semaines avant de "faire une crise de nerfs". Elle a tenu 6 ans.

08/01/2010

Renouvellement du Conseil Constitutionnel

3 des membres du Conseil Constitutionnel arrivent au terme de leur mandat de 9 ans, non renouvelable.

- l'ancien ministre mitterrandien Pierre Joxe

- la sociologue Dominique Schnapper

- Olivier Dutheillet de Lamothe, ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée sous Jacques Chirac

Le Chef de l'Etat, le Président du Sénat et le Président de l'Assemblée nationale désigneront chacun une personne, et l'enjeu est de taille puisque cette Assemblée est de plus en plus souvent amenée à examiner des lois votées pour éventuellement les "retoquer".

Actuellement, la composition du Conseil Constitutionnel est la suivante

Soit 2 femmes (dont 1 va partir) sur 11 membres  (mais les anciens Présidents de la République siègent de droit )

Le Figaro décrit les enjeux politiques et les noms qui circulent, vous pouvez aussi lire l'avis de Rimbus

Pour la composition et le rôle du Conseil Constitutionnel, c'est ici

06/01/2010

Cécile Duflot : démonstration du sexisme ordinaire

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts a été interviewée par Jean-Pierre Elkabbach. Interview qui a fait un peu de bruit surtout parcequ'il y a été question de ses vacances aux Maldives.

Personnellement je ne la défendrai pas sur ce point, quand on est en campagne électorale il importe de tout prendre en compte et les politiques savent que désormais le moindre de leur geste, la moindre de leur parole peuvent être rapportés. 

Elle a été beaucoup critiqué pour cet interview, c'est évidemment le jeu politique et certains sont bien contents de pouvoir taper sur une concurrente.

Pourtant il est des façons de faire qui ne sont utilisées qu'avec les femmes.

Regardez et écoutez cet entretien. J'ai aussi, pour comparer, écouté l'interview de Brice Hortefeux par le même journaliste. Il y a clairement 2 poids 2 mesures, certes Jean Pierre Elkabbach a une proximité politique avec B Hortefeux qui l'incite a le ménager bien davantage que Cécile Duflot qu'il cherche à déstabiliser.

Mais je ne suis pas sûre qu'il oserait en faire autant avec un homme (qu'on me montre les vidéos dans ce cas).

- d'emblée au lieu du ton professionnel et sérieux qu'il utilise avec Brice Hortefeux il lui parle sur un ton de connivence moqueur , il est faussement compatissant en lui demandant si la réaction des internautes ne l'a pas affectée (parcequ'une femme ça s'affecte facilement c'est bien connu), et très condescendant de façon générale.

- il l'interroge longuement sur sa vie privée. Admettons que la question des vacances aux Maldives soit politique, mais il en rajoute sur son voyage à Copenhague et il va jusqu'à lui parler du nombre d'enfants qu'elle a eu. Depuis quand pose-t-on cette question aux personnalités politiques ?

- il lui pose cette question incroyable "vous vous imaginez Présidente de la région Ile de France ?", ben oui Coco elle s'imagine ! sinon elle ferait autre chose. Mais ce genre de question insidieuse est tout à fait propre à jeter le doute chez les auditeurs, ce que Brigitte Grésy* appelle de "la déligitimation subtile"* il n'est pas question de savoir si le programme d'Europe Ecologie leur parait le meilleur, il est question de douter de l'envergure de la personne pourtant choisie par son parti donc légitime .

- il lui demande pourquoi elle est sévère ou méchante avec le PS. Parceque c'est bien connu les hommes  femmes politiques sont méchantes. Les hommes eux sont durs ou féroces et solides dans l'adversité.

- et pour finir, dès que la conversation aborde un sujet de fond : la taxe carbone, il lui coupe la parole à plusieurs reprises ce qui fait qu'on a bien du mal à comprendre sa position.

et la jeune femme fait ce que font souvent les femmes et c'est dans ce cas une erreur : elle se justifie.

Elle se laisse piéger par les questions privées et en rajoute même : des vacances dont elle rêvait, une surprise de son amoureux etc..elle prend la peine de réexpliquer en détail comment elle s'est rendu à Copenhague.

Une fois n'est pas coutume mais je ne suis pas loin de penser comme Aimée Joubert et ce macho de Marc Cohen que" la seule réponse digne aurait été de demander à son intervieweur si lui-même passait toutes ses vacances dans le Pas-de-Calais et quelle était la couleur de son slip."

Résultat : les vrais questions, Copenhague, la taxe carbone, le projet pour la région Ile de France sont passés à la trappe.


Après ça, il se trouve des journalistes pour s'engouffrer dans la brèche. Le pire se trouvant, comme c'est souvent le cas, sur Le Post.

Un billet de Bruno Roger-Petit d'un machisme primaire  qui a un peu buzzé.

Le titre déja "Cécile Duflot : quand Zézette épouse X veut présider la région Ile de France".

Passons sur le Zézette en admettant que les hommes aussi ont droit à des diminutif peu valorisants . Le épouse X me fait évidemment bondir, moi qui ait fait un billet il y a quelques jours sur mes difficultés à me débarasser de ce nom d'épouse qui n'est pas le mien. Indécent qu'en 2010 on puisse oser une telle déligitimation d'une candidature féminine.

Et les conclusions de l'article la rabaisse avec des arguments classiquement utilisés pour rabaisser les femmes.

- "Elle affiche un niveau de culture générale semblable à celui de Félix" (toujours le doute sur la compétence et les capacités intellectuelle des femmes alors que Cécile Duflot est diplomée de l'ESSEC et titulaire d'un DEA de Géographie).

- Elle "ambitionne des congés payés pour secrétaire de direction inculte sur une plage de rêve comme Thérèse",  secrétaire de direction ! une place qui pour BRP convient certainement mieux aux femmes

- elle "arbore la même permanente troublée que Katia", parceque comme le dit Brigitte Grésy les femmes au lieu de les écouter on les regarde.

Alors quand je constate que cet article a pas mal circulé sur twitter sans que personne relève ce qu'il avait de scandaleusement sexiste, je me dis qu'on n' est pas au bout de nos peines.

Brigitte Gresy . petit traité contre le sexisme ordinaire.

27/12/2009

En flânant sur youtube

Ce doit être la période, depuis une semaine je ne suis plus du tout motivée pour bloguer.

Alors, en attendant que l'envie revienne,  2 vidéos sur le droit de vote des femmes

22/12/2009

Des femmes utiliseraient-elles des armes déloyales en politique ?

Le Monde titrerait-il  "comment François Bayrou ensorcelle ses allies " ou "comment Nicolas Sarkozy ensorcelle ses troupes" ?

ça sonne étrange non ?

Par contre "comment Segolene Royal ensorcelle ses allies en ses terres de poitou charentes", pas de problème.

C'est qu'il y un peu de sorcière en chacune de nous non ? 

Et elle a bien de la chance qu'on ne brûle plus le sorcières aujourd'hui.

30/11/2009

Parité aux régionales ? pas à l'UMP non plus

On savait déja que le PS n'avait investi que 3 femmes têtes de listes et 21 hommes

Ce week end c'est l'UMP qui a publié ses listes. Guère mieux : 19 hommes  5 femmes

17/11/2009

Europe J-2

La pression monte pour que des femmes soient nommées à la tête de l'Europe.

Tous les détails sur les candidats et candidates en lice sur les Nouvelles news.

Ce qui est remarquable c'est cette mobilisation des femmes, qui pour une fois réclament la place qui leur revient.

Elles le disent haut et fort, il n'est pas normal que plus de 50% de la population n'ait pas accès aux postes clés de l'Europe.

Elles refusent qu'on invoque le fait qu'il y a peu de femmes bien placées pour occuper ses fonctions en publiant des listes de femmes compétentes et expérimentées.

Elles dénoncent les marchandages et le manque de transparence de la procédure.

Elles estiment qu'exiger un Président qui ait été chef d'Etat revient à entretenir le cercle vicieux . Si cette Europe veut l'égalité hommes/femmes que ses dirigeants donnent l'exemple.

Il semblerait que l'on puisse fonder quelques espoirs sur la candidature de Vaira Vike- Freiberga, ancienne Présidente Lettone. Si, comme moi, vous ne la connaissez pas voici son discours sur l'avenir du projet européen.

Pour ce qui est de la Commission par contre, non seulement on sait qu'elle ne sera pas paritaire (voir mon dernier billet sur le sujet) mais elle risque de comprendre moins de femmes que la précédente. La mobilisation se poursuit néanmoins, notamment sur ce site qui propose une pétition (que j'ai signée).

13/11/2009

Europe : faites ce que je dis pas ce que je fais

Au programme de l'Europe figure en bonne place l'égalité hommes/femmes .

Mais les plus hauts niveaux sont loin de donner l'exemple, j'ai déja fait plusieurs billets pour dénoncer le fait que tous les postes clés soient occupés par des hommes.

Avec  l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne  le 1er décembre sont crées 2 nouveaux postes .

- Président du Conseil de l'UE (en place pour 2,5 ans). Sa nomination devrait intervenir le 19 novembre

- Haut Représentant aux affaires étrangères, qui sera également Vice-Président de la Commission européenne.

Or, pour le moment, les pressentis pour la Présidence sont essentiellement des hommes : Tony Blair bien que cela semble désormais compromis pour lui, Herman Van Rompuy, Jean-Claude Juncker, David Miliband, Massimo d'Alema... On a parlé de Mary Robinson mais elle  a décliné la proposition.

Aucune femme n'est citée pour le poste de représentant aux affaires étrangères.

L'une de mes lectrices qui connait bien les institutions européennes me signale qu'il y a pourtant de nombreuses femmes compétentes, de tous bords politiques qui pourraient occuper ces fonctions: Elisabeth Guigou, Margot Wallstrom, Tarja Halonen, Mary Robinson, Dora Bakoyannis, Vaira Vīķe-Freiberga pour ne citer que les plus connues.

Les 27 doivent se mettre d'accord et si l'on en croit Jean Quatremer les modalités de nominations ne sont pas clairement définies. En conséquence " Les Etats membres offrent le spectacle de ce que l'Europe produit de pire, la magouille d'arrière-salle, le marchandage de couloir, le maquignonage de foire agricole."

Certainement pas un mode de nomination qui favorise les femmes.




Pire, la commission européenne est actuellement renouvelée et c'est à une régression que l'on semble devoir assister.

L'actuelle commission comprenait 8 femmes sur 27 membres.

Sur les 20 commissaires actuellement connus seuls 3 sont des femmes . Elles ont été nommées par Chypre, le Luxembourg et la Bulgarie.  Pour la France ce sera Michel Barnier.

Même si 7 postes sont encore à pourvoir Il est à craindre qu'on ne puisse pas attendre grand chose des 27, seulement 2 des pays membres ayant à la tête de leur Etat ou de leur gouvernement une femme : Angela Merkel en Allemagne et Dalia Grybauskaite en Lituanie.

José Manuel Barroso a même écrit aux dirigeants de l'UE.

"Pour me permettre de proposer une équipe équilibrée, je vous encourage à considérer l'égalité des sexes comme un objectif commun et une responsabilité partagée "...et il leur a demandé "de porter une attention particulière à la présence des femmes dans le collège"

Myria Vassiliadou, secrétaire générale du "Européan Women's lobby" a indiqué que même si elle était ravie que M Barroso ait pris cette initiative, il aurait pu se montrer plus engagé, notamment en demandant à chaque Etat membre de proposer un homme ET une femme.

Bref, l'Europe restera encore longtemps gouvernée presque exclusivement par des hommes.



04/11/2009

Une femme c'est certainement douillet

Qui a dit « Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n'est pas quelque chose de naturel, de valorisant. » ?

Réponse ici, Et il n'a pas dit que ça ! Encore un sur lequel il ne faudra visiblement pas trop compter pour voter des lois en faveur de la parité.

C'est Entrées en lice qui doit être contente, elle qui promeut et essaye de valoriser le sport féminin sur son blog.

Photo Le Post

(info transmise par Cathy sur twitter)

03/11/2009

Supprimer 3000 mandats locaux : comment faire passer la pilule ?

En sacrifiant des femmes pardi !

C'est le sujet qui buzze depuis quelques jours sur les blogs politiques féminins ( et les blogueurs de sexe masculin pourraient aussi en parler !).

Ce matin plusieurs femmes ont fait publier un communiqué de presse, faisant suite lui même à différentes réactions et pétitions, dénonçant un projet de loi transmis au Sénat le 21 octobre  relative à l'élection des conseillers territoriaux et au renforcement de la démocratie locale (à lire sur les blogs de Trublyonne de Jocelyne ou de Fanchon)

Reprenons cette affaire à son début :

Un comité pour la réforme des collectivités locales présidé par M. Édouard BALLADUR a pondu un rapport dans lequel il préconise d'élire les mêmes personnes conseillers généraux et conseillers régionaux. En gros on va vers une fusion des 2 instances.

Je ne suis pas compétente pour avoir un avis éclairé sur le sujet, mais je sais qu'avec la RGPP (réforme générale des politiques publiques)  toutes les administrations sont ainsi réorganisées au profit d'un échelon régional. Il ne serait pas cohérent qu'il en soit autrement pour les instances politiques.
Cette commission  s'est donc logiquement prononcée , dans son rapport intitulé « Il est temps de décider » publié au Journal officiel le 6 mars 2009, en faveur de la désignation, « par une même élection, à partir de 2014, des conseillers régionaux et départementaux ».

Ce rapport a été présenté au conseil des ministres et en date du 21 octobre un projet de loi présenté au Sénat  spécifiquement destiné à établir les dispositions d'ordre électoral relatives à la réforme des collectivités territoriales qui fait elle l'objet d'un projet distinct.

Avant de lire la suite vous pouvez jeter un oeil sur la composition de ce comité, mais autant  vous prévenir c'est sans surprise : 11 membres 1 femme, et hormis Gérard Longuet dont le féminisme échevelé  est bien connu de mes lectrices (et si vous n'avez encore jamais vu cette vidéo je vous la conseille vivement à partir de la 2,16 mn)  il n'y a aucune raison de penser qu'il en soit autrement des autres.

Comment faire avaler la pilule : passer de 6 000 élus à 3 000.. ?

Une fronde des élus locaux est prévisible. Le comité (à moins que ce ne soit le gouvernement) en a bien conscience et propose donc une solution ingénieuse.

"Le projet de loi reprend cette idée forte du comité d'un élu unique siégeant à la fois au conseil général et au conseil régional : le conseiller territorial. Une telle réforme, ambitieuse, entend donner aux assemblées locales la légitimité indispensable pour exercer leurs responsabilités, en rapprochant les élus de nos concitoyens : qui connaît aujourd'hui ses conseillers régionaux, qui sait distinguer leur travail de celui des conseillers généraux ?

Avec le conseiller territorial, les élus seront moins nombreux : 3 000 conseillers territoriaux environ remplaceront les 6 000 élus actuels des conseils généraux (4 182) et régionaux (1 880). Mais ils seront plus forts : plus connus, plus efficaces, donc plus légitimes."

Donc (solution ingénieuse)  80 % d'entre eux seront élus  au scrutin uninominal majoritaire à un tour. En gros on évite l'hémorragie parmi les conseillers généraux. 

Mais le Comité, qui a donc bien discuté de la question de la parité  a  pressenti que  " En même temps, il n'était pas possible d'effacer les acquis du scrutin proportionnel, qui favorise la parité et la représentation des différentes sensibilités politiques.", il prévoit (suite de la solution ingénieuse) pour les 20 % restants, une élection selon une répartition des suffrages obtenus, à l'échelon du département, par des listes .

...C'est simple : en privilégiant les notables locaux et en sacrifiant un peu plus les femmes

Actuellement 68% de ces élus sont des conseilles généraux. Parmi eux 12% de femmes environ. Ils sont élus au scrutin uninominal, une forme de scrutin qui favorise les petits notables locaux et le bipartisme comme le remarque Causeur.

Les conseillers régionaux sont eux actuellement élus au scrutin de liste à la proportionnelles. Ils comportent donc 47,6% de femmes (parceque même avec des listes paritaires on finit toujours pas élire davantage d'hommes).

Les signataires du communiqué ont fait le calcul : Une simple projection permet d’estimer, pour les élections de 2014, une perte de 58% de sièges pour les femmes, alors que les hommes, déjà 3 fois plus nombreux aujourd’hui, n’en perdraient que 45,8%.

21/10/2009

A la tête de l'Europe

Sur le site de la Commission européenne se trouve un trombinoscope des personnages clés dans les institutions européennes.

J'avais déja montré ces photos , depuis quelques postes ont été renouvelés mais il n'y a toujours pas de femmes, 

Zéro, aucune alors que l'égalité hommes/femmes fait  partie des objectifs importants de l'Europe.

Prochainement la Présidence du Conseil  sera assurée par une personne élue pour une durée de 2 ans et demi. Et si récemment encore Tony Blair semblait tout désigné,  les choses ont évolué. Il se trouve désormais qu'une femme Mary Robinson, ancienne présidente de l'Irlande serait bien placée. 

06/10/2009

Les partis politiques qui ne se préoccupent pas de parité ont tort

Dans la perspective de la journée internationale des femmes du 8 mars 2009, le Women’s Forum avait mené avec l’IFOP une étude d’opinion auprès de 1 000 femmes françaises et allemandes sur la place des femmes, leur nombre et ce qu’elles apportent dans la vie politique de leur pays.

Il en ressort que les femmes considèrent leur nombre en politique encore largement insuffisant

  • - 58% des personnes interrogées jugent satisfaisante la place des femmes dans la vie politique nationale. Néanmoins, seules 9% d’entre elles la jugent « tout à fait satisfaisante », et les Allemandes sont plus satisfaites que les Françaises (61% contre 55%).

  • - Le clivage en termes d’âge est important : les femmes françaises âgées de moins de 25 ans déplorent plus que la moyenne le manque de place accordée aux femmes dans la vie politique hexagonale et se distingue en cela nettement des Allemandes de leur génération (81% sont satisfaites).

  •  - Venant nuancer l’évaluation somme toute bienveillante de la place du personnel féminin en politique, plus des trois quarts des Françaises (78%) et des Allemandes (76%) souhaitent voir leur nombre augmenter.

  • - Elles considèrent qu'une présence accrue des femmes en politique permettrait en premier lieu une meilleure prise en compte des femmes dans la société en général (33% en France et 38% en Allemagne). Au-delà de cette finalité, 60% des Françaises et 50% des Allemandes interrogées estiment que les femmes apporteraient un changement dans la sphère politique, et notamment pour renouveler le débat et mieux prendre en compte les préoccupations des citoyens.
N'a-t-on pas lu dernièrement que c'est avec le soutien des femmes qu'Angela Merkel a été élue ?


La 5ème édition du Women's Forum se tiendra
du 15 au 17 octobre 2009 à Deauville

04/10/2009

La maladie mortelle du PS

Le PS ne manque ni de militants dévoués, ni d'idées. Il va pourtant continuer à se ridiculiser de congrès, en université d'été, de refondations en consultations.

Ceparti souffre d'une maladie simple mais apparemment mortelle : il constitue une formidable rente de situation pour quelques personnages bien décidés à en profiter le plus longtemps possible et qui ne céderont pas leur place .

Alors qu'il essaye de nous montrer sa volonté de changer en faisant grand bruit autour d'un vote auquel sont invités les adhérents, vote qui érige en principe  la parité et le non cumul des mandats le PS  a investi ses têtes de liste pour les élections régionales : 19 sortants , plusieurs cumulards et  seulement 3 femmes têtes de liste pour 21 hommes.

Pas sûr que ce soit le sens du vent, pas sûr que ce soit le bon choix.


25/09/2009

Bébé au gouvernement

Nathalie Kosciusko-Morizet a accouché mercredi de  son deuxième enfant, un garçon. «Je ne ferai pas ce qu’a fait Rachida, a-t-elle dit . Je respecte les choix de chacune, mais ce n’est pas le mien. Après l’accouchement, c’est psychologiquement et physiquement dur. En plus j’ai besoin de passer du temps avec mon bébé.»(source Le Figaro).

Ce qu'elle va faire dans les prochaines semaines et les prochains mois sera intéressant à observer. La question à laquelle la secrétaire d'Etat et le gouvernement vont apporter une réponse est celle de savoir comment une femme peut concilier carrière et maternité.

12/09/2009

Les seins des femmes amènent toujours des visiteurs sur les blogs

Suite à mon billet de mardi, J'estime entre 300 ou 400 500 et 600 le nombre de visiteurs arrivés sur mon blog ces derniers jours en tapant sur Google des requêtes du style

  • - photos campagne cancer du sein
  • - Marie-Claire cancer du sein
  • - 10 stars enlèvent le haut
  • - etc.

On ne me fera pas croire qu'ils étaient tous en quête de renseignements sur la prévention de ce  cancer ou de la mammographie.

D'autant plus que cet été une affiche pour les élections législatives allemandes à fait couler un peu d'encre en Allemagne, mais aussi en France (oui je sais j'arrive un peu après la bataille mais j'étais en vacances). On y voit la chancelière Angela Merkel et une élue de son parti côte à côte avec ce slogan "Nous avons plus à vous offrir" .



Les commentaires sur les décolletés plongeant ont fusé de toutes part. Donnant même lieu à un dessin satirique repris par Courrier International.

Le Post avait lancé un de ses élégants sondages dont il a le secret " Le décolleté d'Angela Merkel, est-il approprié pour une campagne électorale? "(les résultats sont mitigés).

Au final Mme Lengsfeld nous apprend que grâce à cette affiche, elle a eu 17 000 visiteurs sur son  blog.

Je ne vois qu'un seul cas où le physique d'un homme  fasse autant parler ; c'est la taille de Nicolas Sarkozy.


Edit :  finalement, après réflexions et lecture de mes premiers commentateurs il y a eu aussi le maquillage de Tony Blair, les biscottos de Poutine ou les lifting de Berlusconi

- page 2 de 5 -