Olympe et le plafond de verre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - rapport Grésy

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 9 juin 2011

Rapport Brigitte Gresy parentalite 2

suite de 1

PROPOSITION 2 : suivre les propositions formulées par le Haut-conseil de la famille en matière de modes d’accueil des enfants et d’accompagnement vers la formation et l’emploi des bénéficiaires du complément de libre choix d’activité 

Il s'agit 

- d’améliorer significativement l’offre de modes d’accueil (200 000 places d’ici 2012, sous forme « d’une création nette, qui ne serait pas annulée par la réduction de la préscolarisation des enfants de moins de trois ans)

- d’apporter un accompagnement renforcé pour aider à la reprise d'un emploi notamment en terme de formation, 

PROPOSITION 3 : raccourcir le complément de libre choix à un an, en le rémunérant à 60;% du salaire antérieur et en isolant, au sein de cette période, deux mois non transmissibles pour l’autre parent

C'est à dire

- Réduction à un an du congé parental,  pour les enfants de rang 2 avec maintien d’une durée de 6 mois pour les enfants de rang 1 

- Augmentation de la rémunération avec une indemnisation fixée à 60 % du salaire antérieur brut   

- Création d’une période non transmissible de deux mois pour le membre du couple qui n’aurait pas pris la totalité de la durée restante, intégrée au sein de la durée du CLCA ramenée à un an.

Il s'agit d'une part d'éviter que les femmes s'arrêtent trop longtemps ce qui au dire des spécialistes a un impact défavorable sur l’ensemble de leur trajectoire professionnelle : impact en termes de rémunération, d’avancement et de retraite et fragilisation en cas de séparation ou de  veuvage.

et de favoriser une meilleure implication des pères puisque les 2 mois de congés sont perdus si ils ne les prennent pas (cela vaut également pour la mère au cas où le congé principal serait pris par le père mais c'est une configuration beaucoup plus rare)

PROPOSITION 4 : maintenir l’entièreté de la période d’un an pour les parents isolés 

PROPOSITION 5 : maintenir le ratio actuel de rémunération du CLCA à taux partiel et la possibilité de cumuler deux temps partiels pour le père et la mère, y compris pendant les deux mois non transmissibles


à suivre 

image, si vous avez envie d'un portrait de votre famille

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 juin 2011

Rapport Brigitte Grésy : parentalite 1

On l'attendait (en tout cas moi) avec impatience, le nouveau rapport de Brigitte Grésy sur l'égal accès  des femmes et des hommes  aux responsabilités professionnelles  et familiales dans le monde du travail .

Il a été remis hier à la ministre et j'espère avoir le temps d'en faire une analyse approfondie tant je trouve que Brigitte Grésy pose toujours avec justesse les bonnes questions.

Je m'attendais aujourd'hui à en entendre parler partout. Pas du tout, les médias préfèrent ergoter sur le machisme des hommes politiques, c'est toujours plus facile que de parler du leur. 

Brigitte Grésy a distingué 3 temps de parentalité

- le temps court, dans les mois qui suivent la naissance de l'enfant

- le temps quotidien, celui de l'organisation au jour le jour 

- le temps long celui de la conciliation entre la vie privée et la carrière 

Sa 1ere proposition (celle que tout le monde attendait)  : créer, en plus d’un congé de maternité de 12 semaines, un congé d’accueil de l’enfant de 8 semaines, à partager également entre les deux parents (donc 4 semaines chacun), non transférables, devant être pris à la suite  du congé de maternité, avec un bonus d’une semaine, en cas de prise intégrale de son congé par le père, à prendre indifféremment entre les deux parents jusqu’au un an de l’enfant 

Le dispositif serait le suivant :

- Maintien d'un congé de maternité spécifique pour la mère, de 12 semaines dont huit semaines obligatoires comme dans le droit actuel ; 

- Créer un congé d’accueil de l’enfant de huit semaines, à partager à égalité avec le père, soit, pour le père, la possibilité de bénéficier d’un congé plus long de deux semaines par rapport aux 11 jours calendaires actuels et aux trois jours d’autorisation spéciale d’absence financés par l’entreprise. Ces deux mois de congé d’accueil de l’enfant, soit un mois pour le père et un mois pour la mère, répondent aux caractéristiques suivantes :  

-  ils sont non transférables d’un parent à l’autre (si l’un des parents ne prend pas sa période réservée, elle est perdue pour l’autre parent) ;  

- ils sont pris immédiatement après le congé de maternité. 

- création d'un bonus d’une semaine à prendre indifféremment par l’un ou l’autre parent, si le père a pris entièrement son mois du père. Ce bonus peut  être pris jusqu’au premier anniversaire de l’enfant et peut être fractionné sous forme de demi-journées

Au final un tel système aboutirait à 

-  maintenir le congé de  maternité  pour la mère à 16 semaines ; 

- une durée d’un mois pour le père, 

et donc  un accueil de l’enfant sur 21 semaines si l’on compte la semaine de bonus, soit  trois semaines de plus que dans le système actuel.

La suite et les autres propositions aux prochains numéros....

mardi 6 juillet 2010

Indispensable Brigitte Grésy

C'est un peu long mais prenez le temps

mercredi 28 octobre 2009

Mobilisez-vous pour l'égalité professionnelle

La CLEF Coordination française pour le Lobby Européen des femmes qui réunit près de 80 associations de femmes de toutes orientations et agissant dans tous les domaines (contraception, travail, laïcité, parité, violences, solidarité, image des femmes…) propose la signature d'une pétition qui prend la forme d'une lettre ouverte au ministre du travail, des Relations Sociales, De la Famille, de la Solidarité et de la Ville .


Pour lire l'intégralité du texte et signer c'est ici

Monsieur le ministre,
Vous lancez une concertation sur l’égalité professionnelle entre femmes et hommes, sur la base du rapport GRESY. Les femmes, comme les hommes, doivent maintenant donner de la voix pour faire progresser l’égalité au travail, pour la reconnaissance salariale du travail des femmes et pour que les hommes puissent consacrer du temps à leur vie familiale.
Nous sommes toutes et tous concernés ! Nous nous mobilisons pour 5 mesures phare !



Thème 1 : LE TEMPS PARTIEL, CE N'EST PAS DU TEMPS PRECAIRE .

Le temps partiel est trop souvent sous payé, mal organisé et stigmatisant pour les femmes. Le temps partiel est une opportunité formidable pour mener un projet personnel quand on est une femme, mais aussi quand on est un homme ! Dans aucun cas il ne doit être imposé.

Thème 2 :
LE CONGE PARENTAL, C'EST AUSSI BON POUR LES PERES

En partageant le congé parental, hommes et femmes construisent ensemble l’éducation des enfants. Et le risque pour les femmes de se couper de l’emploi est bien moindre.

Thème 3 :
DES METIERS DE SERVICE VALORISES ET PROFESSIONNALISES

Les services sont des métiers nobles, parmi les plus durs mais aussi parmi les plus indispensables. Les femmes y sont largement présentes. Valorisons leurs compétences, leurs rémunérations et établissons des parcours professionnels épanouissants et sécurisants.

Thème 4 :
L’EGALITE, CA SE NEGOCIE… SINON ATTENTION AUX SANCTIONS

On ne décrètera pas l’égalité. Les avancées, notamment en terme de salaire et de carrière se négocient et les entreprises qui ne s’engagent pas ou ne respectent pas leurs engagements doivent être sanctionnées.

Thème 5 :
D’AVANTAGE DE FEMMES POUR PILOTER, DIRIGER, DECIDER !

La moitié de l’humanité ne serait bonne qu’à exécuter? Ouvrons des perspectives aux talents des femmes !